logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 11h55 sur France 2

capture
–  A.Pasteur: Benjamin King a bientôt une minute d'avance le maillot jaune. On a des garçons qui ne présentent aucun danger au classement général.
– Marion Rousse : Alexis Gougeard relance à l'arrière. On envie d'y aller.
– Alexandre Pasteur : Le mieux placé est Thomas De Gendt, à une demi-heure de Giulio Ciccone. 7 ascensions répertoriées, c'est beaucoup de points.
– Ljalabert: Au classement des meilleurs grimpeurs, Tim Wellens est un grimpeur bien placé. Il y a 2 garçons qui peuvent lui ravir ce maillot, c'est Giulio Ciccone et Sandro Meurisse. Il n'y a que 29 points aujourd'hui à distribuer et c'est beaucoup.
capture
– Alexandre Pasteur : Yoann Offredo est à l'arrière du peloton.
– Il est en difficulté sur cette nouvelle accélération du peloton. Je crois qu'il a croisé quelqu'un de son équipe et lui a dit qu'il a passé une très mauvaise nuit. Ça ne sent pas bon pour Yoann Offredo. en grosse difficulté. L'échappée n'est pas vraiment formée. Elle est a moins de 40 secondes du trio de tête.
– Ljalabert: Ça bataille encore. Et ça va continuer à batailler... Ces trois-là vont sans doute y laisser des plumes.
– Franck Ferrand : Des vignes, des vignes et des vignes. C'est le fil rouge de ce Tour de France 2019.
– Ljalabert: C'est le Tour de France des vignobles effectivement. Après l'Alsace, la Bourgogne et aujourd'hui le Beaujolais avec ses CFUS fameux.
– Franck Ferrand : C'est ici qu'on chassait les troupeaux de chevaux Durant la période qui va de 20 000 à 16 000 ans avant notre ère et appelée le Solutréen. Je rappelle également que le président Mitterrand faisait cette ascension de la roche de Solutré. Je crois que c'était pendant le jour de l'Ascension et c'était pour lui une façon de se rappeler de la période de la guerre et de ses compagnons de Résistance. Cette roche est en quelque sorte l'emblème de ce vignoble de Pouilly.
– Alexandre Pasteur : 50 secondes d'avance pour les hommes de tête. 3 hommes devant et un début d'étape assez fou, comme c'était prévu.
– C'est du grand Thomas De Gendt. C'est le poumon de l'échappée. Ce n'est pas le genre de ces 3 garçons d'attendre du renfort.
capture