logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 9h55 sur France 2

capture
– Auront-ils un coup de coeur comme Sophie?
– Juliette Cohen : Bonjour. Quel est votre prénom?
– Margaret: Margaret.
– Juliette Cohen : Vous venez de quelle région?
– Margaret: De La Rochelle.
– D.Bonnal-Ruan: Très belle ville.
– Juliette Cohen : Vous nous avez apporté...
– Margaret: Une huile sur bois qui vient de ma grand-tante. Elle a transité chez ma maman. Après son décès, je l'ai récupérée. Ce tableau vient de Villeneuve-sur-Yonne. Ma grand-tante était voisine de ce peintre. Ils se connaissaient très bien. Ils peignaient même ensemble.
– Caroline Margeridon : Il est signé de qui?
– Margaret: Balké.
– Caroline Margeridon : C'est joli.
capture
– P.-J.Chalençon: Les pivoines, c'est beau, mais ça ne sent pas bon.
– D.Bonnal-Ruan: Mais ce sont mes fleurs préférées. La pivoine est une très belle fleur. La peinture est plutôt sympathique. Le cadre est pas terrible.
– Caroline Margeridon : Ça le rend triste.
– P.-J.Chalençon: fenlèverais le cadre.
– D.Bonnal-Ruan: Mais il y a une belle lumière. Il y a quelque chose de très joli. Ça peut se mettre partout. J'ouvre les enchères à 50 euros.
– Margaret: D'accord.
– Caroline Margeridon : 100.
– Léster Blanco : Tu te caches derrière.
– P.-J.Chalençon: Je sens les pivoines.
– D.Bonnal-Ruan: 220.
– P.-J.Chalençon: 250.
– Caroline Margeridon : Il faut que j'arrête avec les pivoines, finalement.
– D.Bonnal-Ruan: J'aime bien.
– Caroline Margeridon : Que faisiez-vous dans la vie?
– Margaret: Je ne travaille plus, mais j'étais commerciale pendant longtemps. Avant, je faisais de l'aide humanitaire.
– Léster Blanco : C'est bien.
– Caroline Margeridon : 250 euros chez Pierre-Jean.
– P.-J.Chalençon: Je trouve ça joli. J'enlèverais le cadre. Le cadre n'est pas beau. C'est une petite déco.
– D.Bonnal-Ruan: C'est vraiment Il n'y a rien d'exceptionnel, Je ne veux pas aller au-delà de la valeur de la toile.
– D.Bonnal-Ruan: Je vais m'arrêter là. Si ça fait plaisir à Pierre-Jean, ce sera mon petit cadeau.
– Léster Blanco : On ne fait pas de cadeaux, ici.
– D.Bonnal-Ruan: Parfois, quand il ne parle pas, on ne l'entend pas.
capture