logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

– On a le corps féminin, mouvement, et aussi ce côté humoristique avec lequel il aime jouer.
– Mélanie Griffon : Ce parcours met aussi en avant les artistes du sud de la France. Notamment les artistes qui viennent de l'Ecole de Nice. C'est une réunion d'artistes qui se sont retrouvés notamment dans les années 60. On y retrouve César, Arman ou Bernar Venet, qui est le plus connu.
– Mélanie Griffon : Pourquoi ces artistes venaient-ils dans le sud?
– Pour trouver le beau temps, de grands espaces où travailler. Des synergies se sont créées avec des fondations privées qui ont ouvert, notamment la fondation Maeght, qui ouvre en 1964 et qui fait venir beaucoup de monde dans le sud. Toutes ces synergies font qu'il y a une vraie effervescence et qu'ils ont envie de créer.
– Mélanie Griffon : On est devant une magnifique oeuvre d'Arman.
– Oui. Elle est très représentative. On retrouve les fameuses accumulations, ici la voiture, objet industriel par excellence. C'est repris ici en miniature dans toutes les couleurs. Ces voitures sont prises dans du ciment. Elles ne peuvent plus bouger.
– Mélanie Griffon : Qu'est-ce que ça signifie?
– Que la mobilité de la voiture et la surconsommation doivent s'arrêter à un moment. C'est une critique de notre société telle qu'on la connaît.
– Mélanie Griffon : Dans ce parcours, il y a des sculptures contemporaines. On a installé le One Monte Carlo par l'architecte Rogers. Des sculptures d'artistes qui datent d'après les années 2000, notamment une sculpture de Richard Deacon et une sculpture d'un artiste chinois, Wang Du.
– Mélanie Griffon : Là, on arrive devant un artiste très en vogue.
– Oui, Kaws. C'est un artiste américain qui a commencé dans les années 90 à détourner des affiches publicitaires, dans le métro, à New York. Aujourd'hui, il travaille plus sur des figures qu'on appelle des compagnons, en dimensions XXL. Ils font plus de 2m. Il reprend les codes de la pop culture américaine. Comme vous pouvez le voir, ça nous fait penser à un gros Mickey. Il a un peu changé des codes qu'on connaît, notamment en faisant à la place des yeux des croix, ce qui est une caractéristique du travail de Kaws.