logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

–  L.Bignolas: Tout en restant un bio de qualité. Merci, Laura. On va rentrer à Paris pour une balade hommage à Georges Simenon qui nous a quittés il y a 30 ans. C'était le 4 septembre 1989. Il était romancier, prolifique, l'auteur belge le plus lu dans le monde. Ce matin, nous vous emmenons sur les pas du fameux commissaire Maigret, qui fête ses 90 ans. On a suivi son parcours peu ordinaire.
– Ce matin-là, ils étaient une dizaine à s'être donné rendez-vous métro Blanche.
– On attend la visite sur Maigret.
– A l'initiative de cette balade, 2 férus de littérature qui arpentent Paris sur les pas des écrivains depuis maintenant
– On a commencé avec Zola dans le quartier de l'opéra. On a vite lancé Maigret parce que c'est une mine. Il y a beaucoup de romans. Il écrira énormément sur sa vie à un rythme effréné. Tous les "Maigret" dont nous allons vous lire un extrait ont été écrits en moins d'une semaine. Le but est de se balader au gré des enquêtes de Maigret. On va suivre le commissaire, Nous sommes à l'endroit de la 1re enquête du commissaire Maigret en 1913. Ce qui compte chez Maigret, ce n'est pas l'intrigue, c'est l'atmosphère. On s'appuie toujours sur les textes de Simenon pour restituer cette atmosphère.
– "Il était 7h quand Maigret prit, en quelque sorte, possession de la rue Chaptal. Heureusement que le vieux Calvados venait d'ouvrir. C'était le seul endroit où trouver refuge au coin de la rue Henner."
– Elles arrivent à bien reconstituer l'ambiance à travers les textes. On en oublie presque que c'est de la fiction tellement ça a l'air réel.
– "Il se tenait le ventre à 2 mains et ses doigts ruisselaient de sang, et ses yeux ouverts me fixaient."
– On voit les personnages, les situations. Elle nous met en haleine. On a envie d'en connaître davantage.
– Au total, ce sont 3km parcourus de Pigalle à Montmartre en se replongeant dans 6 enquêtes du fameux commissaire.
– Maigret est le client du samedi. Maigret termine sa semaine, rentre chez lui et sa femme lui dit: "Il y a quelqu'un qui t'attend dans le salon."Il voit cet homme qui s'appelle Léonard Planchon et il sent tout de suite chez cet homme une profonde détresse.