logo Le moteur de recherche de la télé

Modernité plurielle

Courant d'art


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 5h25 sur France 2

– Le terrain servait aux cavalcades, aux tournois et aux duels. Autour du jardin, je découvre le Pavillon de la Reine, la maison de Victor Hugo, les appartements de la Marquise de Sévigné. Sous les allées voûtées une porte mène aux jardins de l'hôtel de Sully, aujourd'hui Centre des monuments nationaux. Le 4e arrondissement, le Marais, une ancienne zone de marécages, était occupée au XIIe siècle par les templiers. Au centre de l'île de la Cité, le marché aux fleurs et aux oiseaux est un coin de nature aménagé il y a plus de deux siècles. Touristes et Parisiens s'y croisent sous les pavillons métalliques Installée dans l'hôtel d'Angoulême, la Bibliothèque historique de Paris compte plus d'un million de documents. L'hôtel est construit à la fin du 16e pour Diane de France, fille naturelle du roi Henri II. Son neveu, Charles d'Angoulême hérite de cet hôtel en 1619. Entre la rue des Rosiers et celle des Francs-Bourgeois, se trouve le jardin Francs-Bourgeois-Rosiers, réunion des jardins des hôtels de Coulanges, de Barbes et d'Albret.undefined
Le jardin est une oasis de calme dans la ville. Le silence y règne en maître et les promeneurs y chuchotent comme par réflexe. L'hôtel de Sens est un des rares vestiges de résidence seigneuriale du Moyen Age. Avant que le roi François 1er n'ordonne en 1543 de bâtir le Marais, ce quartier était essentiellement habité par des communautés religieuses, dont le très puissant archevêché de Sens dont dépendait Paris. L'hôtel de Sens est construit entre 1474 et 1519 pour les séjours de l'archevêque dans la capitale. Henri IV y loge son ex-femme, Marguerite de Valois, la reine Margot. En 1660, il abrite une messagerie pour diligences. La Ville de Paris l'achète en 1911. Le Moyen Age a laissé quelques vestiges que nous côtoyons sans le savoir. Afin de protéger Paris, le roi Philippe-Auguste ordonne la construction, entre 1190 et 1215, d'une muraille de pierre afin de protéger la capitale. Vers 632, saint Eloi fonde une chapelle dédiée à saint Paul à la limite des marécages. Quelques habitations forment le Village Saint-Paul et la chapelle est remplacée par l'église Saint-Paul-des-Champs presque totalement démolie en 1799.