logo Le moteur de recherche de la télé

Modernité plurielle

Courant d'art


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 5h25 sur France 2

– contre les avions et les bateaux Sous-titrage MFP.
– Je connais les images qui vous viennent quand vous pensez à Paris. Mais les incontournables de Paris ne s'arrêtent pas là. Derrière les grands classiques, se cache le Paris méconnu, que même les Parisiens ignorent, par manque de temps ou de curiosité. Pourtant, Paris a tant à nous offrir. La division de Paris en arrondissements date de 1795 avec, alors, un découpage en 12 arrondissements. Les arrondissements actuels par la loi du 16juin 1859 qui a porté leur nombre Le premier arrondissement de Paris comprend l'un des plus anciens le quartier des Halles qui date du début du Moyen Age. "Le ventre de Paris" d'Emile Zola n'existe plus. le transfert du marché des Halles à Rungis est décidé par le préfet de Paris. La démolition des pavillons des Halles commence en 1971. Le déménagement du siècle concerne 20 000 personnes, 1 000 entreprises, et 5 000 T de marchandises. L'ancien cimetière des Innocents a disparu, lui aussi.undefined
Mais on peut encore l'imaginer sous les voûtes face à la Fontaine des Innocents. L'endroit est nommé ainsi en l'honneur des enfants massacrés en Judée sur l'ordre d'Hérode dans l'intention d'éliminer le futur Jésus annoncé par les prophètes. Le cimetière devient progressivement celui des paroisses de la rive droite de Paris et également des noyés de la Seine et des morts par épidémies. Le Parlement ordonne la destruction du cimetière en 1786 et les ossements sont transportés dans les futures catacombes créées à cette occasion. En l'an 1607, après l'inauguration du pont Neuf, le Roi Henri IV décide de faire aménager la place Dauphine, seconde place royale parisienne du 17e siècle, après la place des Vosges. Elle est baptisée en l'honneur du Dauphin, le futur Louis XIII. La place est alors presque close, ne s'ouvrant que par un passage à ses deux extrémités. Seul celui s'ouvrant sur le pont Neuf subsiste encore de nos jours. le côté opposé est détruit afin de dégager la façade arrière du Palais de Justice de Paris. La station du métro Palais-Royal, appelée le Kiosque des noctambules, n'est pas méconnue, mais reste insolite.