logo Le moteur de recherche de la télé

Modernité plurielle

Courant d'art


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 5h25 sur France 2

– Que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. Après, ils sont retournés dans leur pays. Et ont produit des oeuvres d'art où on trouvera, bien sûr, l'influence et l'enseignement académique, qu'ils ont acquis en Occident, mais aussi, ils se sont réappropriés leur propre héritage. l'héritage arabo-musulman, ou celui de la haute Antiquité. La diversité de l'art contemporain arabe est due également à sa position géopolitique. A savoir, un point de rencontre entre l'orient, l'occident et l'Asie et l'Afrique, D'autre part, il y a aussi, l'héritage. Tous ces artistes arabes contemporains, même s'ils ont fait leurs études en Occident n'ont pas nié leur héritage. On perçoit aussi l'influence du désert. Le désert est un espace majestueux, c'est tout proche. Et on voit ça dans la composition de certaines oeuvres. Cette grande respiration. Avec, quelquefois, une composition à partir de petits points, qui rappellent les pattes d'oiseaux laissées sur le sable. Ça rappelle aussi la calligraphie, et notamment, la calligraphie "diwani".
– L'importance que la calligraphie a dans...undefined
La calligraphie, c'est de l'art plastique, s'il en est. La calligraphie s'est développée dans le monde arabo-musulman comme nulle part ailleurs. En tout cas, autour de la Méditerranée. C'est un art extrêmement accompli. Et quand on regarde la peinture contemporaine, on se rend compte que nombreux sont les peintres qui sont influencés par la calligraphie, qui introduisent la calligraphie dans leur peinture. C'est une façon pour eux de se sentir en continuité avec ce travail colossal, qui a été fait pendant quatorze siècles, sur la calligraphie. Et surtout dans les premiers 4 ou 5 siècles de l'Islam, où cet art s'est développé pour atteindre une sophistication très grande. Je crois qu'on peut parler d'un art contemporain mondial. Dans la mesure où, aujourd'hui, on voit bien que la peinture, qu'elle soit brésilienne, iranienne, arabe, il y a un engouement très grand pour toutes ces peintures. Et que en même temps, on se rend compte que chacun de ces peintres appartient à une mondialité, à une universalité, qui fait qu'on ne peut pas plus parler de peinture contemporaine arabe qu'on parlerait de peinture contemporaine française, allemande ou américaine.