logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h35 sur TF1

– Comme quoi, parfois, dans la vie, il faut oser.
– Sacrée maman. Avec le recul, ça me faisait rire, mais elle m'en avait fait voir de toutes les couleurs. Mais j'étais soulagée, maman n'était pas devenue cet être vénal que j'avais cru. Elle était juste amoureuse et j'étais super heureuse pour elle.
– 2 mois plus tard, Brigitte et Romain vivent officiellement ensemble. Cécile vient leur présenter son nouveau petit copain.
– Et il fait quoi, dans la vie ?
– Il est journaliste, comme moi.
– Le voilà. Bah, Tata Claude ?
– On m'invite pas pour voir le prince charmant ?
– Et vous, connaissez-vous vraiment votre famille ? Sous-titrage : Nice Fellow
– Pourquoi pas ici, ma petite méduse ? Le sable est trop sableux. Va plus loin ! L'inclinaison du soleil ne va pas. Essaye plutôt là-bas.
– WOUHOU !
– Wou hou !
– Pas mal, Badou !
– Rhino volant !
– Fais attention !
– De plus en plus fort !
– Je suis le roi de la vague ! Cris de peur.
– Parfait. Installons-nous là. Gémissements.
– Rudy!
– Tout va bien, dame Rataxès ? Grognements.
– Tu as failli m'arracher le bras en tirant comme ça.
– Peux-tu éviter un jour de t'attirer des ennuis ?
– C'est là où il est le plus fort.
– Arrêtez d'embêter mon Rudy chéri. Je suis sûre qu'on l'a poussé à faire ça.
– On doit ramasser ça avant que quelqu'un se fasse mal.
– J'aimerais bien éviter les ennuis mais je ne sais pas comment faire. Ne reste pas là à rien faire ! Ton petit-fils a besoin de conseils. Sonnette. Des esquimaux au chocolat !
– Il devrait faire comme le prince Badou. Il ne s'attire jamais d'ennuis.
– Grand-mère ! Tu as entendu ?
– Hein ? Comment ? Ecoute ton grand-père. Raxou! Je veux un esquimau au chocolat !
– Oui. Ricanements.
– On ne voudra plus que je ressemble à Badou après tous les ennuis qu'il va récolter avec ça. Parfait !
– Qu'est-ce que c'est ?
– Pourquoi mes patins sont là ?
– Ils sont attachés à une corde.
– Cornélius !
– Vous n'avez rien ?
– Je vais bien. Merci, votre altesse.
– On a essayé de vous piéger avec mes patins. Et je sais qui c'est.
– Je ne comprends pas. Rudy en voudrait à Cornélius ?
– J'en sais rien. Regarde !
– C'est pas ta canne à pêche, ça ?
– Oh ! Oh ! Des grenades !
– Mademoiselle Strich !
– Oh non !
– Oh ! Hello !
– Une grenade ?
– Non merci, Mademoiselle.
– D'abord, tes patins à roulettes, et maintenant il prend ta canne à pêche.
– Nom d'un singe! Il veut me créer des ennuis. On doit l'arrêter.
– On nous attaque ! Cri d'oiseau. Désolé, Badou. Tous ces pièges me renc
– Le pire, c'est qu'aucun de nos amis ne sont à l'abri.
– Et si tu le piégeais ? Il serait bien puni.
– Trompastique ! Mais on ne vaudrait pas mieux.
– Merci beaucoup, prince.
– Pourquoi ?
– Pour la distribution gratuite de glaces.
– Des glaces ?
– J'ai dit merci au prince. Je peux manger, maintenant ?
– Non. Attends.
– Prince Badou.
– Il a mis des beurkobaies dans les glaces.
– De la glace au beurkobaies ? Qui ferait une chose aussi méchante ?
– RUDY!
– Arrêtez ! Woooooh !
– Tout va bien. On vous a fait une blague. C'étaient des glaces aux beurkobaies.
– Tu as gagné cette partie, Badou