logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h35 sur TF1

– C'est juste que vous avez l'air forts.
– Je prends pas la responsabilité. Avec le vent, tu peux te faire mal.
– Bon et toi, Maxime ? T'en penses quoi ?
– Bah, ça se tente, ouais. Bart, on te rejoint. Je vais chercher une combi.
– Ça me fait super plaisir. Merci.
– Moi qui voulais faire des courses. Il y a ce qu'il faut.
– Comment ça ?
– Du homard, du foie gras.
– Et donc, quoi ? Je peux pas me faire plaisir ? Mais bon, t'as décidé de te faire du homard toute seule ?
– C'est quoi, le problème ? Tu voulais que j'arrête de vivre ?
– Non, pas du tout. Mais t'as bon appétit pour quelqu'un de malade.
– C'est quoi, ces sous-entendus ? Tu me crois pas ?
– Si. Si, je te crois. Je te pose la question,
– C'est pour ça que tu m'as pas prévenue ? Pour espionner ce que je faisais ? Je suis rentré pour être avec toi. Et je veux surtout pas qu'on s'engueule.
– C'est bon pour la combi ?
– Euh, ouais, ouais. C'est bon, ouais. Merci.
– Je t'ai trouvé un harnais.
– Oh, cool. Merci. T'as l'air d'aller bien. Je suis contente.
– Ouais. Je sors un peu la tête de l'eau.
– Quand j'ai su ce qui t'était arrivé, J'Y ai pas cru. J'ai pas imaginé que tu pouvais être coupable.
– C'est gentil.
– Ça a dû être super dur.
– Ouais, c'était l'enfer. Mais je veux plus y penser.
– Ouais, je comprends. Excuse-moi. Et du coup, avec Clémentine, vous en êtes où ?
– Nulle part. On s'est séparés et c'est définitif.
– Désolée. Je voulais pas te déprimer avec mes questions.
– T'inquiète. C'est derrière moi, maintenant. Je veux juste kiffer, faire du kite et profiter. Tu veux que je t'aide ?
– Ouais, je veux bien.
– C'est pas trop serré ?
– Si. Les armatures du soutien-gorge me font mal. Tu peux desserrer ? Enfin, ouvrir ? Tu peux m'enlever les noeuds ?
– Euh, oui, oui.
– Merci. Pourquoi t'es gêné ? Tu m'as déjà vue seins nus.
– C'est vrai.
– Bon et ben, on y voit plus clair.
– C'est incroyable, les photos que vous avez.
– Ton père adore prendre des photos. Et chaque nouveau pays l'inspirait encore plus.
– On met tout en cartons ?
– Non. Les déménageurs s'en occuperont. Quand je pense à tout ce qu'il y a à vider dans cette maison, ça me donne le vertige.