logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h35 sur TF1

– C'est-à-dire que j'adore les changements. Je n'aime pas rester au même endroit. Je trouve ça très sympathique. Donc, je suis prête, moi également, en cas de besoin, à rendre service à l'une ou l'autre, garder un enfant quand quelqu'un a besoin de faire une course ou quand l'enfant est malade, à faire partager mon repas...
– Je vais me mettre là. Ceux qui peuvent rentrer vont pouvoir rentrer par là.
– Chez Patricia, c'est un ami qui avance les travaux pendant la semaine. Le dimanche, comme elle, beaucoup sont là pour terminer avant l'été.
– Tout est parti. Une petite sonnette. Et voilà le palace de 2 fois 30m2 plus un escalier... Je vais prendre un chiffon pour le haut. Plus un escalier pour accéder au deux, sachant que les deux espaces sont séparés. Maman a sa chambre, là, avec la vue sur le jardin intérieur.
– Patricia a prévu un studio au 1er pour y loger, si besoin à l'avenir, une aide à domicile.
– Merci.
– Je fais là-haut.
– Pour l'heure, sa maman est vaillante, mais elle redoute qu'Aline devienne une charge pour ses voisines.
– C'est sûr que j'y pense. Je me dis que ça peut être quelque chose de difficile. Et non, je pense que là, tout le monde est dans l'acceptation. On le voit. Il y a des mamans seules avec des enfants... Donc, en fait, il y a une sorte de bienveillance et de compréhension mutuelle tacite. On a dit que là-haut, on laissait de la place pour tes confitures et tes compotes. Patricia rit.
– Il faut d'abord regarder la hauteur du frigidaire.
– Ce groupe s'est composé autour de femmes seules, retraitées ou jeunes, avec ou sans enfants. Dans 2 mois, Aline et ses voisines seront dans leurs meubles, si tout va bien.
– A 30km de là, Ingrid, qui a quitté Paris depuis un an, découvre le charme de ce quartier où se concentrent des habitats participatifs.
– C'est résidentiel et en même temps... On est dans le Grand Paris, mais il y a encore ce côté très... un peu bucolique... De ces quartiers ouvriers de la 1re couronne de l'Est parisien.
– Ce grand jardin aux portes de Paris est un luxe qu'aucun ici n'aurait pu s'offrir seul.