logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h35 sur TF1

– Leur challenge depuis 3 ans, c'est de concevoir ensemble leur logement collectif et de trouver pour tout une position commune, et sans se fâcher.
– En théorie, c'est un projet un peu difficile. En pratique, c'est un projet impossible. Rires Mais on arrive.
– Alors, la porte de la cave...
– Blandine et sa plus proche voisine Céline, toutes les deux mères célibataires, ont vu les soucis du chantier en même temps que ceux du collectif.
– C'est l'école de la vie.
– Il faut tout apprendre.
– Oui. Qu'est-ce qu'on lâche Je dis "convictions", mais c'est pas vraiment ça. De nos certitudes personnelles par rapport à l'avancée du groupe. C'est sans arrêt...
– De CONSENSUS en compromis, le groupe a réussi le plus gros avec plusieurs mois de retard. Chacun doit aménager son appartement avant l'été. Rires, bavardages
– J'imagine très bien mon petit garçon s'ébattre... librement et fièrement dans cet espace. Là, c'est pas beau parce que c'est l'hiver. Mais avec la pelouse, les potagers...
– Je vais accueillir son fils quand ils seront fâchés. On peut s'amuser, quoi.
– Dans l'aile sud, la 2e voisine mitoyenne de Blandine, c'est Patricia, qui y installe sa maman. Elle frappe.
– Faut de l'huile de coude.
– J'ai du mal. C'est surtout pour maman...
– Ce sera plutôt Aline.
– La vraie voisine, c'est maman. Donc, maman, c'est un rez-de-chaussée qui a été conçu pour... L'idée, c'est que tout soit accessible.
– Aline, 83 ans, sera la doyenne du lieu et elle annonce la couleur.
– J'ai pris des cours de danse pour essayer de récupérer mon équilibre, mais vu mon âge... Je suis diabétique, mais je ne me soigne pas. Rires Je fais un régime.
– Mais là, tout est plat. Ça va aller, pour l'équilibre.
– Ça a été choisi pour ça.
– Et c'est aussi une sécurité d'avoir les voisins pour les soucis.
– D'être entourée.
– Il y a du monde, hein.
– Dans ce groupe d'âge mûr, il s'agit de se rapprocher, d'aider les plus âgés. Pour d'autres, le bien-être des enfants prime. Brou haha Des voisins avec des enfants du même âge, c'était une priorité pour Ingrid et François, à l'origine de ce projet qui réunit sept familles.