logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h35 sur TF1

– Une telle opération ne peut se faire qu'à marée basse. Le temps est compté pour fixer le Carrelet.
– Tu vas aller par derrière, toi. Vas-y.
– Allez.
– Non, attends.
– Doucement. Combien il te manque ?
– Encore un peu. doucement.
– Je l'ai.
– C'est bon.
– Ça a craqué, quand même, à un moment. A votre santé, et merci beaucoup. La saison démarre maintenant, pour tout le monde. Et là, on a le sourire. C'est formidable. nos cabanes !
– A Bourges, Catherine se prépare.
– Bon, je n'oublie rien ? J'avais oublié ça. Il faut penser à tout. Sinon, il faut revenir, et on perd beaucoup de temps. C'est un inconvénient du marais, qui est un peu éloigné de la maison.
– Son jardin et sa cabane se trouvent dans les marais, à 15mn de chez elle. 135 hectares d'anciens marécages transformés depuis 400 ans en jardins potagers. Une partie d'entre eux n'est accessible qu'en bateau. Il y a 15 ans, Catherine est tombée sous le charme de ces jardins entourés d'eau et de leurs cabanes.
– Il y en a en bois, en taule... Souvent, c'était fait de bric et de broc, parce que c'était avec de la récup. Et maintenant, de plus en plus, les gens restent pour des loisirs, pour faire des grillades, des choses comme ça. C'est un peu plus confortable, c'est pas seulement une remise à outils, comme c'était le cas avant.
– Dès qu'elle arrive, comme tous les jours, elle appelle ses deux chattes qui vivent là toute l'année. Caouette ! Viens, ma chérie. Où est Cachou ? Hein, ma chérie ? Ah, Cachou. Il est venu, le chat, ma chérie. C'est vrai que c'est la préoccupation première.
– Ce sont elles, les résidentes permanentes.
– Tout à fait. Nous, on est invités ici, pratiquement. Tout est fait pour elles. Les marches, à l'intérieur et à l'extérieur, et c'est vrai qu'on a conçu la cabane pour les mimines, en même temps que pour nous.
– En toute saison, le potager regorge de fruits et de légumes. Quand ils ont acheté ce marais, elle n'imaginait pas autant s'y attacher.
– On part souvent, mais peu longtemps. Même au bout de 3 jours, on est contents de revenir. C'est nos vacances, même si on travaille beaucoup ici.