logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h35 sur TF1

– Je pense que je suis un peu excentrique, doncje me suis très bien fait à ce nom etj'aime beaucoup.
– Ici, le styliste un brin excentrique a installé son atelier. C'est là qu'il imagine ses créations. Sa signature, ce sont ces tuniqu en lin.
– Là, je trouve que c'est pas mal. OK, on fait ça.
– Ses tuniques, il les vend notamment dans la capitale de la Camargue, Une ville que le styliste a découverte dans les années 80 grâce à son ami le couturier Christian Lacroix, enfant du pays. Eric y a ouvert une boutique où il vend toutes sortes d'objets aux influences indiennes, japonaises, gitanes, et bien sûr, ses créations. Plébiscitées notamment par son amie et icône de mode Inès de la Fressange.
– Elle est venue plusieurs fois. D'ailleurs, elle a quelques robes dans sa boutique rue de Grenelle, à Paris. Elle aussi, elle est amoureuse de la région... du cachet de chaque ville, et d'Arles en particulier.
– Arles plus jamais à la mode. L'an dernier, c'est la maison de couture Gucci qui décidait d'y faire défiler ses mannequins pour sa collection croisière. La ville a aussi des ambitions de capitale artistique. Avec sa nouvelle et surprenante Fondation Luma, imaginée par l'architecte Franck Gehry. Et des nouvelles adresses s'ouvren1 régulièrement. Laetitia Lemmou, fondatrice d'un blog de voyage suivie sur les réseaux sociaux par 500 O00 abonnés, est toujours à l'affût de nouveaux lieux branchés. Comme ce nouvel hôtel dont tout le monde parle : L'Arlatan.
– En fait, c'est la rencontre des genres entre le bâtiment historique et le design, qui a été réalisé par un artiste mexicain. Et on retrouve ces 2 influences qui cohabitent. Et on arrive dans ma partie Le spot instagrammable ici. C'est les escaliers. C'est amusant, parce que c'est atypique. On n'a pas l'habitude de voir ça. Et c'est ce que recherche ma communauté, ce type d'adresse.
– Une adresse partagée directement sur son compte Instagram. Et la blogueuse cherche aussi les coins les plus sauvages. Ce jour-là, elle a le droit à une visite privée de la réserve du Pont de Gau, qui abrite 800 flamants roses.