logo Le moteur de recherche de la télé

Sous le soleil exactement

La vie secrète des chansons


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h45 sur France 3

– J'aime l'océan Pacifique. Ça fait quelque chose de magique. Y a rien à faire qu'a rêver.
– Cette chanson est la plus emblématique de G. Montagné. Un titre qui est arrivé comme un cadeau dans la vie du chanteur, comme pour récompenser une trajectoire hors norme. Gilbert Montagné naît le 28 décembre 1951 à Paris. Aveugle de naissance, il est placé dans une institution spécialisée pour non-voyants. Dans cette école, il apprend le piano. Il développe vite des aptitudes pour l'instrument. Dans l'appartement familial, fait alors casser la cheminée pour pouvoir caser un piano et permettre à son fils de s'adonner à sa passion pour la musique. Une passion dévorante qui le conduira, une fois adolescent, à tenter sa chance auprès des maisons de disques.
– Je prenais le métro. J'allais chez Barclay, 143 avenue de Neuilly. Mais à l'époque, quand t'arrivais dans un truc comme ça et que tu étais non-voyant, on se demandait ce que tu venais foutre. Alors je m'asseyais. et je demandais rien non plus. Et en fin d'après-midi, ce que je faisais là. "Je veux passer une audition." "Mais ça ferme, maintenant." "Bah je reviendrai demain." Et je suis revenu, revenu.
– Grâce à son opiniâtreté, il finit par décrocher un contrat avec une maison de disques. Mais pour ce jeune artiste qui tente de faire oublier sa différence, les choses prennent une drôle de tournure. Tu enregistres ton 1er 45 tours à 16 ans. Il s'appelle... ?
– "Quand on ferme les yeux". C'était sous le nom de Lor Thomas. Pour eux, Gilbert Montagné, c'était pas bien. Et ce disque, il a marché au café du coin, et c'est tout. Ça a rien fait. Tout... s'illumine
– De toute évidence, avec ce disque aux allures de coup marketing, Gilbert n'a pas encore réussi à imposer sa propre personnalité. Déçu, mais pas résigné, il part quelque temps aux Etats-Unis où il a de la famille. Là-bas, il poursuit des études de musique classique et découvre la soul, le rock, le rhythm and blues. Il s'imagine déjà vivre le rêve américain.
– Ma famille, faute de moyens, ne pouvait pas me garder aux Etats-Unis.