logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 0h15 sur France 3

– Actualité sensible qui a provoqué de vives réactions de la part du Rassemblement national. De jeunes Français issus de l'immigration célébrant la victoire de leur pays d'origine, à savoir l'Algérie, drapeau en main... Comment interpréter ces faits?
– F. d'Almeida : Il faut garder à l'esprit une chose: le foot, c'est à la fois quelque chose qu'on fait entre amis, mais aussi quelque chose qu'on apprend en famille. Très souvent, les jeunes garçons ou les jeunes filles apprennent à soutenir une équipe par leurs parents, leurs grands-parents. Il y a cet aspect affectif. C'est ce qui fait que depuis toujours pratiquement, le foot a une espèce d'aspect ethnique, tribal. On prend souvent par exemple les clubs de région parisienne... Il y a des clubs portugais, il y a un club berbère à Villeurbanne, il y a un autre club à Créteil... Chaque communauté s'est socialisée à travers le foot. Si bien que quand on est issu d'un pays et qu'on est immigré dans un autre, très souvent on garde l'habitude de soutenir l'équipe du pays d'origine familiale.
– S. Aramon : De là à descendre avec le drapeau algérien pour célébrer la victoire?
– F. d'Almeida : Les gens d'origine de tous les pays le font, on a même encore eu l'occasion de le voir récemment dans la Coupe du monde de footbaIl féminin. Les Français d'origine américaine soutenaient l'équipe américaine, sauf pour le match avec la France bien sûr. Quand on regarde en 2016 par exemple, on a vu les Portugais sortir célébrer la victoire de l'équipe du Portugal. immigrés italiens célébraient aussi, pas de la même manière mais ils étaient contents quand l'équipe d'Italie faisait une belle performance.
– S. Aramon : Là, il y a eu des dérapages, des violences importantes. Y a-t-il eu des précédents?
– F. d'Almeida : On a eu presque la même chose en 2016, au moment de la Coupe d'Europe, victoire du Portugal, sur les Champs-Elysées, bris de vitrines. Il n'y a pas eu de morts, attention. Cette fois-ci il y a cet accident qui vraiment endeuille et ajoute une circonstance dramatique. Mais ces espèces de violences qu'on pourrait presque qualifier de "rituelles" au moment des victoires.