logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 1h25 sur France 2

– Lucas: Il ne me faut pas longtemps pour prendre une décision.
– Félix Bollaert : Je ne vous reconnais ni l'un ni l'autre, mais j'ai l'impression que c'est vous sous les bonnets.
– Lucas: Il faisait un peu froid. en mariage.
– Lucas: Oui. On s'est mariés au mois de février cette année.
– Félix Bollaert : Il y avait un thème, à votre mariage?
– Sabrina: Le thème, c'était nous, tout ce qu'on aime dans la vie.
– Félix Bollaert : Je voyais un tonneau. Je me demandais si vous aviez continué dans le vin.
– Sabrina: Ça fait partie des choses qui ont fait notre histoire. C'est pour ça qu'il y avait un tonneau.
– Félix Bollaert : Il y avait une voiture?
– Sabrina: Sur le faire-part, oui.
– Félix Bollaert : La fameuse?
– Lucas: Et la voiture de cortège,
– Félix Bollaert : C'était votre voiture?
– Sabrina: Oui. On l'a toujours.
– Félix Bollaert : Ça vous parle, Stéphanie, cette histoire? Vous vendiez quoi, vous?
– Stéphanie: j'achetais. J'ai acheté une maison.
– Félix Bollaert : Je ne savais pas qu'on pouvait acheter des maisons sur des sites... C'est gros, quand même. Vous cherchiez quoi?
– Stéphanie: Je suis dans l'Aisne. J'avais un rayon de 10 km. Je cherchais une maison avec 3 chambres et un petit terrain.
– Félix Bollaert : Pourquoi?
– Stéphanie: J'étais en location.
– Félix Bollaert : Vous vouliez sauter le pas.
– Stéphanie: Non, j'avais déjà une maison auparavant avec le père de mes 2 enfants. de vous séparer?
– Stéphanie: Ça faisait 2 ans. On a vendu la maison, doncj'avais un capital. Je me suis dit que j'allais racheter une maison.
– Félix Bollaert : C'était un peu la maison de la nouvelle vie.
– Stéphanie: Voilà.
– Félix Bollaert : 3 chambres et un petit terrain. Un budget précis?
– Stéphanie: Il la vendait 90 000. Ce n'est pas cher du tout.
– Félix Bollaert : La maison vous plaisait bien, vous avez sauté sur l'occasion.
– Stéphanie: Oui, tout de suite. Il n'a pas répondu.
– Félix Bollaert : Comment ça se fait qu'elle était à ce prix-là, cette maison?
– Stéphanie: Je ne sais pas. Il aurait pu la vendre plus cher. Je sais bien que c'est l'Aisne, mais quand même, elle est bien. L'intérieur a été refait.
– Félix Bollaert : Vous l'avez appelé immédiatement.