logo Le moteur de recherche de la télé

Demain nous appartient


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 10h25 sur TF1

capture
– Romain est plus jeune, j'avais du mal à assumer. Je suis désolée, Cécile.
– Moi aussi, j'en ai peut-être fait un peu trop.
– C'était mon plan.
– J'étais prêt à tout pour voir ta mère. Il fallait que tu partes.
– Tu m'as fait vivre un enfer plutôt que de m'avouer une bonne nouvelle.
– C'est vrai, tu m'en veux pas ?
– Bien sûr que non. C'est génial que tu entames une seconde vie.
– Je suis contente que tu le prennes comme ça. Cécile m'avait soufflée. Elle était géniale, ma fille. Je l'adorais. Elle allait me manquer. J'allais enfin pouvoir vivre une histoire d'amour en toute liberté avec Romain. Comme quoi, parfois, dans la vie, il faut oser.
– Sacrée maman. Avec le recul, ça me faisait rire, mais elle m'en avait fait voir de toutes les couleurs. Mais j'étais soulagée, maman n'était pas devenue cet être vénal que j'avais cru. Elle était juste amoureuse et j'étais super heureuse pour elle.
– 2 mois plus tard, Brigitte et Romain vivent officiellement ensemble. Cécile vient leur présenter son nouveau petit copain.
– Et il fait quoi, dans la vie ?
capture
– Il est journaliste, comme moi.
– Le voilà. Bah, Tata Claude ?
– On m'invite pas pour voir le prince charmant ?
– Et vous, connaissez-vous vraiment votre famille ? Sous-titrage : Nice Fellow Dans les épisodes précédents.
– L'arrivée de tes parents te plombe ?
– Ça se passe jamais bien. Toujours sur mon dos... à me juger, me critiquer...
– Oui.
– Ta mère a rencontré quelqu'un ?
– J'imagine que c'est une femme.
– Morgane est trans.
– Elle nous aura tout fait.
– Olivier va aller en prison, il le mérite.
– Garance et Clémentine aussi ?
– Et Maxime ? Il méritait ça ?
– C'est allé assez loin.
– T'as fait 15 jours de prison !
– Ça changera quoi de le dénoncer ? Tu venais me voir ?
– C'est un nouveau départ Pour écrire une histoire Il faut jouer pour voir Demain Ecouter son instinct Ces rêves auxquels on tient La vie nous appartient
– Que se passe-t-il ?
– Le Parquet a demandé la levée de votre garde à vue.
– C'est fini, je peux repartir ?
– Mais vous ne quittez pas Sète.
capture