logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, discographie


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 22h45 sur France 3

capture
– Côté coeur, côté cour, c'est mon seul mot d'amour. que je puisse dormir. Je n'ai eu pour histoire que vos yeux dans le noir et pour tout nid d'amour qu'un rideau de velours. Comme des Italiens qui parlent avec les mains, vos applaudissements, c'était un peu mon sang. Des hommes ont essayé eux aussi de m'aimer, mais aucun n'est resté. C'est vous qui avez gagné. Bravo. que je puisse partir,
– Les gens sont gentils. Vous les avez vus.
– Oui, ils sont très gentils.
– Les enfants et les dames vous embrassent, on vous demande des autographes. C'est toujours pareil?
capture
– Oui. Et ça m'attendrit. C'est attendrissant. Vous ne trouvez pas ? Parlez-moi d'amour. Redites-moi des choses tendres. Votre beau discours, mon coeur n'est pas las de l'entendre. Pourvu que, toujours, vous répétiez ces mots suprêmes, je vous aime. Vous savez bien que, dans le fond, je n'en crois rien, mais cependant je veux encore écouter ce mot que j'adore. Votre voix au son caressant, qui le murmure en frémissant, me berce de sa belle histoire. Et, malgré moi, je veux y croire. Votre beau discours, mon coeur n'est pas las de l'entendre.
– La sortie de scène et les autographes font partie du métier ? Avez-vous parfois envie de partir par une porte dérobée ?
– Oh oui ! Cela m'arrive. Je dois être sincère. Parfois, si je suis fatiguée, je préfère m'échapper plutôt que d'être désagréable.
– Les gens ont été frappés, à l'Olympia, par quelque chose de merveilleux, qui est une vraie santé, une vraie jeunesse, un vrai tourbillon, une fraîcheur extraordinaire.
– Sur scène, je me sens très bien, je suis toujours très heureuse. J'aime mon public, j'aime être là. Je m'amuse.
– Je crois que vous aimez vraiment votre public.
– Oui, sinon je ne pourrais pas chanter.
– Ce qui a frappé le plus, c'est cette joie de vivre très vraie.
capture