logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, discographie


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 22h45 sur France 3

capture
– Nous voilà à la gare avec tous nos mouchoirs, le coeur serré, émus par ce grand départ. Pourtant, on était fiers qu'il dépasse nos frontières. Gigi partait conquérir l'Amérique.
– Tu as souvent envie de chanter des chansons que tu aimes
– Oui. et qui ne sont pas à toi ? Ça fait partie de mon désir profond et de mon travail de chanter des chansons que j'aime. Je prends parfois les chansons des autres. Je suis interprète, pas auteur compositeur.
– Mais une carrière de star, même si tu n'es pas auteur compositeur, se fait avec des chansons qui te collent à la peau, qui t'habillent.
– Oui. Et avec beaucoup de travail.
– Tu vas nous montrer du travail, mais on ne verra que le talent.
– Oui. Il faut que les choses paraissent très simples au public.
– Et, avec toi, elles sont toujours réussies.
capture
– Tu es gentille.
– De ce Paris printanier, Dalida ne connaîtra aujourd'hui que la balade en taxi jusqu'au studio d'enregistrement.
– Parle plus bas, car on pourrait bien nous entendre. Tu sais très bien qu'ils ne pourraient jamais comprendre que, dans nos coeurs, moi, j'ai trouvé ce que le monde refusait de nous donner. *Parle plus bas, car on pourrait bien nous surprendre. *Tu sais très bien... QU'ILS NE VOUDRAIENT JAMAIS COMPRENDRE QUE, DANS NOS COEURS, MOI, J'AI TROUVE...
– Ils diraient tout simplement que nous sommes fous.
– "Le parrain", c'était un livre connu de Mario Puzo, c'est devenu un film de Francis Coppola sur une musique de Nino Rota.
– Parle plus bas, mais parle encore de l'amour fou, de l'amour fort. Parle plus bas, car on pourrait bien nous surprendre. Voilà. Je crois qu'il faut que j'y aille maintenant.
– S'il vous plaît !
– Vers moi !
– Oui !
– Vers nous !
– Par ici, Dalida !
– Que ne faut-il pas faire ?
– Pas de flashs.
– Dans l'entrée, oui.
– Oui, mais pas après.
– Tournez dans l'autre sens, la tête tournée vers nous. Voilà. Vers nous ! Oui.
capture