logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, discographie


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 22h45 sur France 3

capture
– Nous échangeons des anneaux d'or, des rivières de diamants de jeunesse. Et nous quittons le port.
– Vous êtes souvent chez vous ?
– Quand je ne travaille pas, tout le temps. Et je suis arrivée à organiser ma vie de façon à pouvoir rester longtemps à la maison même quand je travaille. Avant, je faisais 200 galas par an. C'est énorme. J'étais tout le temps dehors. J'en fais beaucoup moins. Je fais ce qui est intéressant pour ma carrière. Quand j'aurai mes coussins ?
– Quand la couturière aura fini de les coudre à la main.
– Non, mais vraiment, quand ? J'en ai marre de ce chantier.
capture
– Ça va arriver.
– Ça fait 3 mois que tu me dis que ça va arriver, ça n'arrive jamais.
– Ça arrive.
– On ne peut pas faire vite et bien.
– Non, mais quand même. Une maison, en profondeur, c'est notre soi. C'est le reflet de soi-même. C'est important. C'est un peu le ventre de la mère. On s'y réfugie. Je ne suis pas très attachée aux objets. parce que, dans une maison, ça fait joli. J'aime surtout les têtes.
– Vous avez un buste, là.
– Oui, ily a un buste. C'est un buste assyrien. Et j'aime surtout une statue que j'ai ramenée de Darjeeling, un Bouddha tibétain. Là, il y a un miroir. C'est ce que je pense être un miroir. En le voyant, j'ai pensé que ça devait être un miroir. A l'époque, il devait être poli et les belles se miraient dedans. et la maison s'éveille. Une radio chante chez le voisin.
– Quelle est votre pièce préférée ?
– Avant, c'était le petit salon. Il y avait une bibliothèque, carj'aime beaucoup les livres, et une cheminée. La bibliothèque reviendra sûrement. Pendant les travaux, je me refugie dans ma chambre.
– Vous aimez beaucoup les livres ?
capture