logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 21h05 sur France 3

capture
– Le soir où elle a été élue Miss Egypte, il y avait 3 metteurs en scène. L'Egyptien va la faire tourner dans un rôle d'une Italienne, le Français va la faire tourner dans "Le Masque de Toutankhamon". L'Américain va lui proposer d'être la doublure de Rita Hayworth, qui a toujours été le modèle de Dalida. Elle chante en italien.
– Une production de films égyptiens lui avait proposé un contrat de 5 ans et Dalida a refusé. Déjà, malgré qu'elle démarrait sa carrière, elle avait dit : "L'Egypte, c'est bien, mais je veux le monde." Quand les Français lui ont proposé de venir à Paris, elle n'a pas hésité.
capture
– J'ai voulu toujours être une artiste, je ne savais pas quoi, actrice de cinéma, de théâtre ou chanter, je voulais être quelqu'un. Je voulais être dans le spectacle. J'ai pris mes valises vides, mais pleines de rêves. Vides, parce que j'avais pas un sou. Etj'ai débarqué à Paris un jour de Noël, c'était un cadeau. Je suis arrivée en France le 25 décembre 1954.
– Iolanda s'appelle encore Dalila, le pseudonyme qu'elle s'est choisi en Egypte pour sa carrière. Et c'est à Paris, justement, pour qu'on ne la confonde pas avec l'héroïne biblique, qu'elle jugera plus approprié de changer une lettre et de s'appeler Dalida. Mais pour l'instant, Iolanda doit trouver du travail.
– Elle était venue pour faire du cinéma. Mais le cinéma français n'attendait pas, les portes ouvertes, cette Miss Egypte qui parlait français, mais avec un accent plus fort à l'époque. Et elle n'avait pas le physique pour être madame Tout-le-monde, donc, ça a été difficile, en arrivant à Paris, de trouver des rôles qui s'adaptaient avec son personnage.
– Elle a été dirigée vers la chanson pour gagner sa vie. Elle a été engagée dans les cabarets, surtout un à la mode, assez chic, qui s'appelait La Villa d'Este.
capture