logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 21h05 sur France 3

capture
– A l'école, on l'appelait "4 yeux", elle revenait à la maison en pleurant. Ma mère lui disait: "Quand tu grandiras, tu seras belle et tu auras les yeux de Néfertiti."
– Cette année-là, j'avais 16 ans, je portais encore des lunettes. J'ai décidé, en le voyant, de les jeter par la fenêtre. J'aimais pour la première fois, et l'on chantait cette année-là... Air de "La Vie en rose".
– La la la la... Il y a toujours une chanson accrochée à nos souvenirs. pour qu'elle nous fasse pleurer ou sourire.
– Vous vous souvenez comment Dalida s'est métamorphosée au fil des années ?
capture
– Je me souviens, quand elle, déjà, elle avait dans les 16, 17 ans, qu'elle commençait à se maquiller vraiment, à s'habiller, Orlando et moi, on était toujours en admiration, parce qu'elle était très belle avec ses cheveux noirs, ils étaient magnifiques. J'ai jamais vu des cheveux aussi beaux.
– POU l' se COHVBÎHCFG elle-même qu'elle est devenue une autre, Dalida s'inscrit au concours de Miss Ondine et on ne comprend rien à ce qui va se passer ensuite si on ne comprend pas que devenant belle d'une façon inattendue, elle en a conclu que chacun pouvait transformer le plomb en or.
– On savait, mais on ne disait rien. On était ravis, nous, on voulait qu'elle réussisse, et nous, on était dans la confidence. Bien sûr, elle allait en cachette de sa mère et de son frère aîné.
– Comment a réagi sa mère quand elle a découvert la vérité ?
– Comme les familles italiennes. Mon Dieu, sa fille, en deux-pièces, en une du journal, c'était scandaleux.
– Tout le quartier était en émoi. Là, sa mère fait cette chose terrible de lui couper les cheveux, et après pleure, car elle a rendu sa fille très malheureuse. La mère se sent si coupable, qu'après, elle va la soutenir.
– Dalida a 21 ans. Ayant vérifié l'effet que sa beauté produisait sur les hommes, elle devait prouver qu'elle avait aussi du talent.
– On pensait qu'elle allait faire du cinéma. A l'époque, on allait au cinéma, mon père était projectionniste. On la voyait toujours comme quelqu'un qui devait réussir dans le cinéma, pas dans la chanson.
capture