logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 21h05 sur France 3

capture
– Je vis comme si y avait rien à dire. J'ai tout le temps d'écrire mon histoire à l'encre bleue. Laissez-moi danser, chanter en liberté, tout l'été.
– Elle devient une "disco queen", ce qui était inattendu, quand on se souvient de cette chanteuse égyptienne très pudique.
– Allerjusqu'au bout du rêve.
capture
– Dans les années 70, Dalida s'empare du disco, devient une des pionnières du style, et véhicule une ambiance festive. Quand ça n'va pas, je tourne le disque. Je vais, je viens, j'ai appris à vivre comme si j'étais libre et en équilibre. Je ne m'adapte pas à la mode, je l'adapte à mon personnage. Je ne serais pas là si je n'avais pas suivi mon époque. Il n'y a que le changement qui ne change pas.
– Laissez-moi.
– Dalida était une créature hollywoodienne, glamour, elle était toujours extrêmement sophistiquée, élégante, féminine, et c'est pour ça que la communauté gay s'est emparée de Dalida.
– Dalida est vraiment arrivée en tête du panthéon gay, par cette "surféminité" : les cheveux blonds, le maquillage, le lamé, les paillettes, le show. Et d'ailleurs, dans son physique, il y a quelque chose de très anguleux. C'est un visage féminin et masculin, et beaucoup d'hommes se sont déguisés en Dalida, elle a été la femme la plus imitée dans les cabarets de travestis.
– Dalida a triomphé au Carnegie HaIl l'année dernière, où tout New York était venue l'applaudir, et c'est maintenant un super show au Palais des Sports. Dalida chante Brecht et c'est la 1re fois qu'elle montrera ses jambes. A vous de juger.
– Show me the way to the next whiskey bar. Oh, don't ask why. Show me the way to the next whiskey bar. For if we don't find the next whiskey bar, I teIl you we must die. J'ai étudié chez les soeurs, il fallait même pas montrer un genou, et comme tout le monde sait, l'enfance est un capital qu'on garde toujours, qui nous suit, et il a fallu beaucoup de temps avant de perdre cette... "Pudore"... Pudicité ? Oh, moon of Alabama. We now must say goodbye. We'we lost our good old mama. And must have whiskey, oh, you know why. Oui, c'est une transformation totale.
capture