logo Le moteur de recherche de la télé

Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 21h05 sur France 3

capture
– Cette souffrance m'a purifiée, libérée d'un tas de choses. Elle m'a beaucoup enrichie, j'ai changé grâce à cette souffrance. Alors, je dis "Merci mon Dieu de m'avoir fait souffrir".
– Devant sa mère, que sa tentative de suicide a désespérée, qui arrivée à Paris ne la quittera plus jusqu'à sa mort en 1971, elle jure de ne jamais plus commettre l'irréparable. Commence alors ce qu'elle appellera ses "4 années d'hiver", éclaircies par la naissance de son neveu qui sera appelé Luigi, et par un bref amour avec un étudiant italien, Lucio, de 12 ans son cadet. Pour l'heure, Dalida cherche surtout à comprendre.
– A partir de 67, il y a eu une soif de livres, de connaissance. Elle voulait chercher le sens des choses. Elle lisait les témoignages, les essais des philosophes, pour comprendre.
capture
– En ce moment, ce que je lis ? De Julius Evola, "La Métaphysique du sexe".
– Et puis... "La Puissance et la Fragilité" de Hamburger. Et il y a un 3e : "Malaise dans la civilisation" de Freud. Voilà les 3 que j'emmène avec moi.
– On découvre une Dalida qui est complètement passionnée par les mécanismes psychiques, la philosophie orientale, elle se révèle comme étant une vraie intellectuelle, curieuse, de l'autre et très cultivée.
– A l'époque, on se moquait de la quête spirituelle de Dalida. Pour les gens, Dalida était solaire, superficielle. Alors que Iolanda était profondément spirituelle, voire mystique, je pense.
– Je suis allée à l'école jusqu'à 14 ans et je me suis dit "Le temps perdu est perdu, la seule chose à faire, "c'est me prendre comme champ d'expérience et me connaître." Avant, quand je rentrais chez moi, j'étais vraiment seule. Maintenant, je ne suis plus seule. Je converse avec moi-même, j'ai des choses à découvrir en moi.
– Dalida est d'autant moins seule qu'un homme est entré dans sa vie. Celui-là même qui est de dos et qui l'interviewe. Arnaud Desjardins, maître zen français, auteur des "Chemins de la sagesse", initié au bouddhisme lors de ses voyages au Tibet.
capture