logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 12h55 sur France 3

– Vous aussi, il me semble, Thomas.
– Thomas Voeckler : Ça m'est arrivé, à 2 reprises. Mais c'était en Vendée, aux Sables-d'Olonne, contre un trotteur. Ça va vite! Il avait gagné 2 manches à 1.
– Ljalabert: Les trotteurs évoluent sur des pistes plutôt meubles. ce n'est pas facile.
– Thomas Voeckler : On m'avait mis des planches de contreplaqué. Ce n'était pas évident pour appuyer sur les pédales. Pour rester en ligne... Vous vous rappelez de mon style. Ce n'était pas facile de rouler droit. Je m'étais fait avoir sur un coup stratégique.
– Marion Rousse : Il y avait eu match?
– Thomas Voeckler : Oui. C'est d'ailleurs pour ça qu'on ne le fait pas... Je ne suis pas branché course hippique. S.Chavanel est propriétaire d'un cheval. C'est pour ça que c'est contre un trotteur qu'on fait ça, mais à quelques kilomètres/heure près, ça joue. A 60 km/h, il y a match. Ce n'est pas simplement une exhibition. Ça s'était fait à la régulière.
– Ljalabert: Bien sûr, départ arrêté.
– Thomas Voeckler : Non, départ lancé.
– Franck Ferrand : Comme la race comtoise est la 1re race de chevaux de trait de France, on peut dire qu'elle est maillot jaune des chevaux de trait, en termes d'effectifs. Pierre Duc a réalisé cette fresque. représentant un homme de Neandertal, il y a 2 ans, au départ de Dusseldorf.
– Nicolas Geay : T.Martin, il a des chevaux sous le capot...
– Nicolas Geay : Avec W.Poels en 4e position. C'est un excellent grimpeur. Mais il n'avait pas mis un coup de pédale devant. Il n'avait pas travaillé pour son équipe.
– Ljalabert: On pourra en débattre si on le souhaite, mais l'équipe Ineos a été moins impressionnante sur La Planche des Belles Filles que par le passé. il faut attendre 12 minutes pour voir D.van Baarle. Je ne dirais pas qu'ils ont subi, mais ils ont suivi.
– Marion Rousse : Et ils ont pris les manettes au sein des favoris. Ça n'a pas empêché des garçons comme W.Barguil d'attaquer. Ça montre que ça ne roulait pas.
– Ljalabert: Ineos est peut-être un peu moins forte et dominatrice que ces dernières années. Nous verrons en montagne.
– Nicolas Geay : Mais E.Bernal et Thomas sont bien là.