logo Le moteur de recherche de la télé

La curiosité est un vilain défaut

Candice Renoir


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 21h10 sur France 2

capture
– C'est Patrick Astier, mon ancien patron. J'ai bossé 4 mois dans son pure player. Vous savez ce que c'est?
– C'est un journal sur Internet. Mais c'est plus réactif, c'est consultable n'importe où. Patrick avait fondé le site touslesfaits.com
– Il publiait quoi ?
– Ca. Des enquêtes longues, hyper documentées, qu'on trouve pas dans la presse classique. Avant ça, il travaillait pour un quotidien de la presse nationale Quand le titre a été racheté, il a fait fonctionner la clause de conscience. Il a gagné du fric, qu'il a investi dans son site.
– Pourquoi vous êtes partie ?
– Il a pas pu renouveler mon CDD. Les plaintes pour diffamation lui ont coûté cher en avocats. L'indépendance, ça se paie.
– Tenez, mademoiselle.
– Merci. J'étais fière de bosser avec lui. Il était reconnu pour sa déontologie, l'originalité...
– Astier frappait fort !
– C'est lui qui avait sorti l'histoire de l'ostréiculteur ?
– Je vois pas.
capture
– "Un ostréiculteur passe outre "les résultats d'un contrôle sanitaire."
– Losserand. Il avait un stock d'huîtres, il savait qu'elles étaient toxiques, il les a écoulées et une femme en est morte.
– On va voir Losserand. Fais une perquisition chez Astier. Demande à Medhi de voir s'il y avait un autre contentieux.
– Je viens avec vous. Je vais vous aider à retrouver ce connard. Il va pas s'en tirer comme ça.
– Très convaincant ! On en oublierait qu'il y a un scoop à la clé.
– M. Losserand ?
– Je vous reconnais, vous êtes la punaise qui suivait Astier partout. Dégagez.
– Je suis en observation.
– Commandant Renoir. On est là...
– Je suis pour rien dans la mort de la mère de famille.
– Pour la mort de Patrick Astier, assassiné hier soir.
– Astier ?
– Noyé. Vous en dites quoi?
– Qu'il y a une justice.
– Ah, pardon. Attendez... Je passe devant, parce que sinon, ça va être une catastrophe. C'était vos employés ?
– A votre avis ? Qu'elle dégage, elle !
– Les gens ont le droit d'avoir des réponses, à propos des 2 morts.
– Ça suffit.
– Je suis un tueur ?
– Elle a pas dit ça.
– Cette récolte était contaminée.
– T'y connais quoi? On a tous le même taux, ici, et on les vend pour payer nos gars.
capture