logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

Journal 20h00


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 20h00 sur France 2

capture
– Une mission que remplira aussi le Suffren après ses essais à la mer.
– Dans un an et demi, le bâtiment sera opérationnel, au vu du planning des essais. Il déroulera ses 1res opérations, qu'on souhaite nombreuses et qui serviront l'intérêt de la France.
capture
– Engagé au large des côtes libyennes en 2011, puis plus récemment au large de la Syrie, les sous-marins nucléaires d'attaque sont de plus en plus présents dans la lutte contre le terrorisme.
– Laurent Delahousse : Un sous-marin de plus... A quoi ressemble la flotte française? Quels sont les enjeux stratégiques et économiques de ce dispositif? Bonsoir, Clément. Une dizaine de sous-marins français, est-ce bien utile et raisonnable?
– Christine Le Goff : Quand on parle de sous-marin nucléaire, ça signifie que le moteur est à propulsion nucléaire. Il en existe de plusieurs sortes. Il y a d'abord le SNA, le sous-marin nucléaire d'attaque, comme celui que l'on vient de voir. C'est un chasseur. Ses missions: la protection des intérêts vitaux, le renseignement, pour aller au plus près des théâtres de guerre, au large des côtes syriennes, récemment, par exemple. La France en a 6 et ce sont eux qui vont être progressivement remplacés par cette nouvelle génération. Et puis, il y a les SNLE, lanceurs d'engins. Cette fois, en plus du moteur, ils embarquent l'arme nucléaire. La France en possède 4 et peut techniquement frapper de n'importe quel endroit du globe, uniquement sur ordre du président de la République. représentent des enjeux stratégiques, mais aussi économiques.
– Christine Le Goff : C'est évidemment de la dissuasion. C'est une arme stratégique, diplomatique. La France est dans un club Seuls 5 autres pays possèdent Les Etats-Unis en possèdent 14. La Russie, 13, le Royaume-Uni, 4, la Chine, 4, et l'Inde, 1. Les sous-marins d'attaque sont beaucoup plus nombreux, environ 500 dans le monde. La plupart des marines en possèdent. C'est un enjeu économique. La France en a vendu 12 à l'Australie au début de l'année pour plus de 30 milliards d'euros. Le contrat du siècle.
capture