logo Le moteur de recherche de la télé

N'oubliez pas les paroles


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 19h20 sur France 2

– Mon truc...
– Vous écrivez ?
– Non, je les prends sur un document informatique, j'en ai un avec les chansons que je connais, mais où il y a des pièges, et un autre pour les chansons que je ne connais pas, là, je mets toutes les paroles. Et je les apprends paragraphe par paragraphe, en les mettant en couleur quand je les sais, et en notant les pièges. Et au bout d'un moment, en relisant, il y a un moment où quand je chante ici, j'ai le texte qui apparaît devant mes yeux, avec les pièges en rouge.
– C'est une bonne idée, les codes couleurs. Ça doit servir à tout le monde, dans tous les domaines. Le travail paye ! C'est tout ! Par le travail, on réussit et on atteint Y a une part de chance aussi, mais la chance, il faut savoir la créer. Mais voici Morgane !
– Bienvenue, Morgane ! Je vous présente votre maestro, Jean-Christophe. mais vous êtes prof pour des enfants qui ont besoin d'aide.
– Je suis professeur des écoles, mais depuis 3 ans, j'enseigne à des élèves en difficulté, je suis professeur d'anglais, de maths et de sport.
– Où l'on retrouve l'une des passions multiples Et si vous gagnez 20 000 E, vous voulez profiter d'un match de foot?
– Pourvous ou pour quelqu'un ?
– Pour ma soeur. J'aimerais lui offrir un séjour à Paris pourvoir le PSG.
– Alors attention ! Nous avons un problème.
– Oui, lequel?
– Au PSG, joue un joueur qui s'appelle Kylian Mbappé, sûrement le meilleurjoueur au monde et ce pour plusieurs générations, car il est très jeune. Le problème est que la personne derrière vous... Ne vous retournez pas... A formé un arbitre. Et cet arbitre est celui qui a été le 1er à faire quoi à qui?
– Pas le 1er, mais un arbitre qui est devenu le meilleur arbitre français et qui a arbitré la dernière finale de Coupe de France où il a exclu Kylian Mbappé de façon méritée. Il s'appelle ?
– Ruddy Buquet. C'est moi qui l'ai formé, j'ai été formateur débutant dans les années 90, lui est devenu arbitre à ce moment-là, il avait 15 ans, ça a été mon 1er élève. Je n'étais pas tout seul, mais on a gravi les échelons ensemble, jusqu'à ce qu'il parte tout seul.