logo Le moteur de recherche de la télé

Vélo club


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 17h20 sur France 2

capture
– L'image que tout le monde retient, c'est celle d'un coureur scotché sur la ligne d'arrivée de La Planche des Belles Filles. Pourtant, bien en amont, son coéquipier Alexis Gougeard avait fait sa part du travail.
– J'ai fait ce que j'ai pu. C'est mon job de le ramener, dans ces moments-là... Les voitures m'ont laissé un trou à boucher et c'était assez compliqué.
– Equipiers de leaders ou baroudeurs aventuriers en quête de maillots de super combatifs? Nos coureurs Paul, Stéphane, Yoann et Alexis ont encore 2.263 kilomètres avant de rejoindre les Champs-Elysées.
capture
– L. Luyat : Ça vous plaît de vous voir comme ça?
– Pas spécialement parce que je n'aime pas forcément me voir, mais je trouve qu'il y a un côté assez sympa dans ce reportage, c'est de voir pas forcément les héros du Tour. On parle souvent des grands champions comme Alaphilippe, Bardet, Thibaut Pinot et compagnie, mais on ne parle pas souvent des autres. Ce n'est pas une question de narcissisme ou quoi que ce soit, mais il y a un côté très intéressant. Une équipe, en fait, elle ne se fait pas avec un seul coureur, elle se fait avec l'ensemble des équipiers, avec le staff et avec ce qu'on peut appeler vulgairement les "porteurs d'eau", même si je n'aime pas trop ce terme.
– L. Luyat : Il y a une petite image sympa aussi aujourd'hui, avec Stéphane Rossetto... Vous lui tenez la selle...
– Je ne lui tenais que la selle, je précise!
– L. Luyat : C'est les petites blagounettes des échappés. Vous estimez être un miraculé? Parce que fin mars, vous avez fait une lourde chute, vous avez été victime d'une tétraplégie provisoire... Des moments terribles...
– Oui, quand tu parlais des moments, forcément sur 6 heures de vélo, tu penses à plein de choses.
Et quand tu penses aux semaines, aux mois passés, à la douleur de tes proches parce qu'il y a eu de la douleur, des moments Il y a des moments difficiles dans la vie de tous les jours, pour tout le monde. J'ai un temps hésité à arrêter le vélo, mais j'ai deux petites filles et puis j'ai surtout des gens qui me regardent et je trouvais que le message était très important, se relever...
capture