logo Le moteur de recherche de la télé

Vélo club


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 17h20 sur France 2

capture
– Tu lèves la tête, il y a plusieurs hélicoptères qui tournent, autant faire ça devant! C'est comme si tu jouais au foot en tant que petit club et puis un jour on te dit: "tu vas faire la Coupe du monde". c'est là que ça se passe.
– Oui, il y a un côté très grisant.
– Lorsque la route s'élève, Stéphane et Yoann n'évoluent plus dans la même catégorie.
– Je ne vais pas aller chercher le maillot jaune, le maillot à pois...
– Moi il y a un truc que je peux aller chercher, la lanterne rouge! Le mec de "Libé" ce matin qui me dit "est-ce que c'est un challenge pour vous d'être dernierî", pas du tout!
capture
– C'est dur, de finir dernier!
– Je pense que c'est encore plus dur de finir premier...
– Yoann et Stéphane ne seront pas les acteurs de l'arrivée à La Planche des Belles Filles alors que d'autres auront clairement un rôle à jouer. Pour Paul, c'est le grand jour, c'est enfin sa première étape de montagne sur un grand tour. Ça ne va pas se passer comme prévu, avant même le départ réel, les premiers pépins mécaniques.
– Je ne comprends rien, ça ne m'est jamais arrivé... Regarde, les vitesses ne passent pas...
– La Total-Direct Energie trouve la solution avant le départ de la course. Le coup de stress n'est plus qu'un mauvais souvenir. Sur cette étape, le rôle de Paul est clair: aider au maximum le leader en montagne de l'équipe, l'Estonien Rein Taaramae.
– Rein, c'est notre meilleur grimpeur, il faut le protéger, rester à ses côtés et puis finir les dernières ascensions tranquillement. Geraint Thomas, Pinot...
– Paul Ourselin, décroché dans une descente, ne peut pas aider son leader au moment où la course s'emballe.
– Allez, à ton rythme!
– Son leader rejoindra La Planche des Belles Filles tout seul... Avec le recul nécessaire, Paul analyse la situation de l'étape de la veille de manière lucide.
– De toute façon, à la pédale, ça aurait été compliqué de viser quelque chose. Mais il reste d'autres étapes, c'est important de finir tranquille... En garder sous la pédale pour les prochains jours de course.
capture