logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 15h00 sur France 2

capture
– On refait un petit saut avec l'hélicoptère dans le Doubs. Voici quelques images de la merveille des merveilles: la Saline royale.
– Nicolas Geay : Si je ne dis pas de bêtises, à Arc-et-Senans, il y avait eu un contre-la-montre emporté par B.Wiggins.
– Ljalabert: Oui.
– Nicolas Geay : Cette année-là, il y avait eu 104 km de contre-la-montre.
capture
– Marion Rousse : A.Gougeard avec son grand copain J.Alaphilippe. Quand on est au sein du peloton, on a le loisir de parler avec des coureurs qu'on n'a pas encore pu voir beaucoup depuis le début du Tour.
– Nicolas Geay : A.Gougeard est l'un des personnages choisis par Arnaud dans sa rubrique. Il est porteur d'eau avec S.Rossetto et Y.Offredo.
– Marion Rousse : Il les a bien choisis!
– Nicolas Geay : A.Mattéoli a eu le nez creux.
– Ljalabert: Que font les porteurs d'eau à l'avant?
– Thomas Voeckler : Je ne suis pas sûr que l'expression soit appropriée à ce profil de garçons. C'est super de les mettre en avant. Le vrai porteur d'eau, c'est celui qui ne fait pas d'échappée. Il se dévoue corps et âme pour son leader. Il est dans l'ombre. Il cherche les vêtements. Il prend du vent pour son leader. Il ramène des bidons. On n'entend jamais parler de lui. C'est un coureur anonyme. Je trouve ça très bien de mettre ces 4 garçons en valeur. Il n'y a pas que les grands champions qui méritent les honneurs des médias.
– Ljalabert: Vous pensez quoi de l'entente cordiale entre les leaders d'Ineos?
– Thomas Voeckler : Je pense qu'il n'y a pas de problème là-dessus. L'équipe Ineos a su prouver par le passé qu'elle savait gérer ces situations. En 2012, C.Froome était sans doute plus fort que B.Wiggins. Pourtant, il a respecté la consigne, même s'il avait fait comprendre qu'il était le plus fort dans la montagne. Ensuite, le temps était venu pour lui d'être leader. En revanche, du côté de cette équipe, qui fait figure d'épouvantail, depuis de nombreuses années, quand j'étais encore coureur, d'ailleurs, j'ai toujours remarqué que la 1re semaine, ils étaient un peu plus dans le dur. Au départ de Corse, en 2013, il restait 80 coureurs après le passage d'un col.
capture