logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 15h00 sur France 2

capture
– Il est sur le siège passager, à droite. En général, les interviews se font côté gauche, au centre de la route. Là, vous êtes obligé d'aller à droite. La voiture se décale. Ça met le bazar à l'arrière. Par moments, ça peut être dangereux. pour ça que c'est aussi compliqué pour T.Adam et son pilote. On salue l'ensemble des pilotes. Ils font des merveilles. Ils vous permettent d'avoir de si belles images.
– Franck Ferrand : Nous survolons le mont Poupet. Il est connu. C'est là que Pasteur, avec ses petits ballons d'air très pur, a réalisé la plupart de ses expériences concernant la génération spontanée. Il voulait prouver qu'il n'y avait pas de génération spontanée.
capture
– Nicolas Geay : On vous rappelle que vous pouvez jouer et remporter la somme de 50 000 euros. C'est le jeu du prix de la combativité. Marion, s'il vous plaît, arrêtez. Je la vois pianoter sur son portable. Vous n'avez pas le droit de jouer!
– Marion Rousse : Je joue tous les jours et je ne gagne pas! C'est toujours T.Martin qui roule à l'avant du peloton. On le voit souvent depuis le début du Tour.
– Franck Ferrand : Voici la très belle ville de Salins-les-Bains. C'est une commune qui s'étend dans tout le fond de la vallée de la Furieuse. C'est une ville d'art et d'histoire depuis 10 ans. Magnifique ville. Ce que vous avez sous les yeux, c'est la Grande Saline. Elle a donné son nom à la ville. On extrait une saumure, une eau salée. On fait s'évaporer la saumure pour en récupérer le sel. L'évaporation suppose qu'on chauffe la saumure dans des chaudières. L'opération dure 17 à 18 heures. La Grande Saline a fait la fortune non seulement de Salins-les-Bains mais aussi de toute la région. A l'époque, le sel était vital. C'était pour une question de goût, mais surtout pour conserver les aliments. La gabelle a joué un rôle essentiel dans l'histoire de France. Le sel qu'on extrait, c'est le sel ignigène. La station thermale a été créée Le nom de la ville a changé Il faut s'y promener. C'est un endroit où on se sent tout de suite bien.
– Nicolas Geay : Ma chère Marion, nous parlions du mercato.
capture