logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 13h00 sur France 2

–  J.-B.Marteau: Les créations d'entreprises repartent à la hausse: plus 3 % le mois dernier, soit 67 778 sociétés enregistrées en juin. Parmi elles, de nombreux travailleurs indépendants dont le nombre a doublé en 10 ans. Ils sont près d'un million en France mais réclament une amélioration de leur statut ainsi que de meilleures indemnités en cas d'arrêts-maladies ou de chômage.
– Elle est passionnée de cuisine, et lui de photographie. L'un et l'autre ont choisi d'être à leur compte malgré les difficultés. Kevin est photographe pour la publicité depuis 5 ans et les galères en tant qu'indépendant, il connaît. Son salon lui sert de studio. Pas pratique, d'autant que sa compagne est enceinte. Depuis 6 mois, il recherche donc un appartement plus grand sur Internet et au téléphone, avec des agences ou des propriétaires.
– Je suis travailleur indépendant. C'est un problème? Ça vous pose un problème?
– La réaction est souvent peu enthousiaste. Il gagne 2500 euros net par mois en moyenne et décroche quelques rendez-vous, mais sans fiche de paye, il n'est jamais retenu.
– Cette fausse instabilité ne rassure pas les propriétaires et les agences.
– Pour Virginie, chef à domicile, le quotidien est également semé d'embûches. L'an dernier, elle a dû être opérée alors que son métier demande une bonne condition physique.
– C'est un peu lourd.
– Elle s'est installée il y a 4 ans. Elle aurait pu bénéficier d'indemnités journalières maladie, mais elle n'a pas voulu prendre ce risque.
– J'aurais dû m'arrêter 15 jours etj'ai repris au bout de 6 jours. L'équation est simple. Si je ne travaille pas, je n'ai pas d'argent qui rentre.
– Virginie a quitté un poste d'enseignante pour se lancer. Elle mesure la différence de statut.
– On est seuls, les entrepreneurs. Tout est flou. Ce serait bien qu'il y ait plus de clarté et de transparence sur ce à quoi on a droit.
– Comme eux, ils sont aujourd'hui 2000 entrepreneurs à réclamer des mesures pour simplifier leur quotidien, notamment des indemnités journalières en cas de maladie dès la 1re année d'activité, plus de droits à la retraite et au chômage dès la cessation d'activité.