logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 13h00 sur France 2

–  Une plage entièrement dévastée sur plusieurs kilomètres, des centaines de chaises longues sens dessus dessous... On imagine la force du vent en pleine tempête. La toiture de ce restaurant n'a pas résisté. Sur les tables, il reste encore les derniers plats consommés par les touristes au moment de la tornade. Tout est allé très vite.
– Ça faisait vraiment peur. Il y avait beaucoup de vent, de la glace et une pluie
– Le vent était si puissant qu'il a déraciné des arbres et tout détruit.
– Le marché est impraticable. Les commerçants n'ont pas eu le temps de protéger leurs stands. Face à de tels dégâts, les touristes sont inquiets.
– Je suis très triste. Ça fait 6 ans qu'on vient ici. On aimerait pouvoir revenir l'année prochaine.
– D'importants dégâts également dans les maisons. Le salon de cette habitante est à ciel ouvert.
– 25 ans de ma vie ont été détruits. Il ne reste rien. J'étais seule à la maison etj'ai paniqué.
– Le bilan de la tornade est élevé: 7 morts dont 2 enfants et 23 blessés.
– J.-B.Marteau: F.de Rugy, très en colère, se défend avec véhémence. Le ministre a tenté de justifier ses dîners et autres travaux réalisés dans ses appartements privés. Alors qu'une nouvelle accusation est venue s'ajouter concernant un logement social, cette fois, F.de Rugy parle de mensonge, mais certains, au sein même de la majorité, trouvent que cette histoire donne une mauvaise image de la République.
– Dans le face-à-face avec le site d'information Mediapart, F.de Rugy contre-attaque ce matin. Le ministre est au bord des larmes.
– Quand on est attaqué matin, midi et soir, que tous les jours sortent de nouvelles choses fausses, évidemment, on peut avoir envie de rester chez soi. On peut avoir envie de lâcher prise, mais je ne le ferai pas carje suis en colère. Quand je lis un article qui prétend que j'occupe un logement social... Jamais de ma vie je n'ai demandé un logement social.
– C'est la nouvelle publication de Mediapart. F.de Rugy louerait depuis juillet 2016 un appartement à loyer réduit à Orvault, près de Nantes, un 48 m2 avec parking, loué 622 euros par mois, un montant conforme aux prix du marché selon les professionnels du secteur.