logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 11h55 sur France 2

capture
– Psychologiquement, on voyait qu'il était costaud, mais là, on sent qu'il a pris confiance pour remporter une course comme celle-là.
– Marion Rousse : Je trouve qu'il est concentré depuis cet hiver, Il savait les hommes qui allaient l'accompagner dès le mois de décembre. Beaucoup de travail a été fait en comme sur le contre-la-montre par équipe. On n'a rien laissé au hasard du côté de la Groupama-FDJ.
– Nicolas Geay : Il a fait un stage en altitude, à Tenerife. C'est la 1re fois de sa carrière que Thibaut fait ce genre de préparation. On peut ressentir cette sérénité. Je vous propose d'écouter T.Pinot.
capture
– Thibaut Pinot : C'est d'éviter les pièges. Quand il y a 230 km, on ne parle pas de récupération. On va passer une longue journée. Il faut éviter les pièges, rester concentré. Demain, il y a une grosse étape. On essaie de s'économiser.
– Avec une nuit de recul, comment avez-vous analysé votre performance d'hier soir?
– Thibaut Pinot : Elle était bonne. J'espérais gagner_ La course est ainsi. Il faut rester concentré et lucide. Il reste de gros sommets.
– Pas de regrets de n'avoir pas durci la course avant les 2 derniers kilomètres?
– Thibaut Pinot : Non. C'était le plan. La course était comme ça. On ne peut pas faire ce qu'on veut. Il y a encore de la route. Il y aura d'autres étapes.
– Nicolas Geay : Je voudrais avoir l'avis de T.Voeckler sur la performance, le niveau de T.Pinot depuis le départ de ce Tour et sur ce qu'il a montré hier.
capture