logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 2h25 sur TF1

– Gaëlle organise l'exposition à Tokyo.
– C'est pas stable sur ce pied. Elles se touchent et elles doivent pas. Alors, comment je fais ? Elles restent comme ça en penchant, sans se toucher. Et là, elles se touchent. C'est pas possible, comme ça.
– On cherche l'inclinaison.
– Mais ça doit pas tomber là. Ça doit rester là. Là, on va mettre quelque chose. J'avais fait un cerclage, et ça bougeait pas.
– Quand tu auras l'inclinaison, tu devras remonter.
– Mais quand ? Ce n'est pas fini ! Il ne va pas, C'est pas fini. Je suis inquiète. Ça fait des réglages. Elle soupire. Il y a des inconnues. Des inconnues.
– Il ne reste plus que quelques heures et elle n'est pas au bout des surprises.
– BONJOUR.
– A quelques heures du départ pour le Japon, elle va avoir une mauvaise surprise. Ça ne rentre pas. Mes diamètres, c'est 2 pour les grands.
– Là, on réfléchit. On cherche une solution.
– Bonjou r.
– Comment allez-vous ?
– Yannick va faire découvrir à sa cliente l'incroyable effet des plumes sur la robe.
– Il va y en avoir sur le haut.
– C'est ce que je voulais. Au-delà des attentes.
– Avant d'être des oeuvres, les plumes étaient un attribut de pouvoir. En Bretagne, on fabrique les plumets les plus célèbres. A l'approche du 14 juillet, l'atelier est sous pression.
– Virginie ? KateIl ? Nous en sommes où ? Il y a urgence.
– C'est quasiment bon. Le carton est là.
– Montrez-moi. Vous avez contrôlé le diamètre ?
– Vous avez le droit à l'erreur ?
– Non, nous avons une clientèle exigeante qui demande une régularité du produit et qui a un regard très critique.
– Ça fait longtemps ?
– Ça fait 19 ans.
– Ah oui ! Vous avez confiance ?
– Ah oui, une confiance aveugle. Elle a un profil adapté. Il faut de la minutie, de la régularité. Son caractère est tout à fait adapté à cette production.
– Ici, on travaille des plumes de coq... Et toujours dans le silence. Malgré l'urgence, pas de précipitation.
– Combien de temps pour faire un plumet ?
– Celui-là, il faut 3h30.
– Le montage se fait uniquement à l'oeil. Je lâche jamais le fil. Si je lâche... tout s'en va.
– Virginie et KateIl sont les seules à réaliser ces plumets.