logo Le moteur de recherche de la télé

Pétanque


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 0h25 sur France 3

– Depuis le temps qu'on n'a pas revu cette qualité de jeu... Il n'a pas touché le terrain pour l'instant donc il va pouvoir reboucher un trou.
– M. Barthélémy : 10e mène, on engage du côté de Patrick Messonnier.
– G. Claret : Il a été très bon depuis le début de cette finale.
– M. Barthélémy : Une seule mène à vide, la 8e.
– G. Claret : Ce qui a permis à l'équipe Cortès d'inscrire 4 Sinon c'est magnifique, ce qu'il nous produit ce soir.
– M. Barthélémy : C'est bien tiré.
– G. Claret : Il a fait de la place, mais... Là, chaque boule compte, l'adversaire est à 11.
– M. Barthélémy : Il a bien tiré. Maintenant on va rentrer dans le money time.
– G. Claret : Quelque part, c'est "rendu"...
– M. Barthélémy : Exactement, du coup les roses vont prendre l'avantage. En pointant, on peut s'exposer au carreau.
– G. Claret : Quel match livré par Christophe Bacchin, un garçon des Pyrénées-Orientales! Les jeunes ont la capacité de tenir les grands rendez-vous, la pression. Ils en ont connu, ils se sont déplacés en Chine pour défendre les couleurs tricolores, des titres départementaux, régionaux, nationaux déjà à la pelle.
– M. Barthélémy : Quelle partie, vraiment, extraordinaire!
– G. Claret : Simon Cortès n'a pas de doute.
– M. Barthélémy : Attention, parce que la boule derrière est à eux, ils ne vont certainement pas tirer sinon ils prennent un gros risque.
– G. Claret : Il est bien tombé! Il n'y avait plus un seul bruit dans ce stade de 3.000 personnes, on aurait entendu une mouche voler... Et désormais l'écart n'est plus que de 3 points entre les deux équipes.
– M. Barthélémy : On a très rarement joué à cette distance...
– G. Claret: Du côté de Simon Cortès, on continue à jouer très court, on veut essayer de faire fauter l'adversaire.
– M. Barthélémy : Maintenant, on va se lancer au but, c'est une certitude. Il serait bien inspiré quand même, Christophe Bacchin, de jouer sur le Voilà, c'est très bien joué.
– G. Claret : Il vient se placer devant le but, c'est son credo, il ne quitte pas d'un iota cette volonté. Le voici à nouveau mis en échec.