logo Le moteur de recherche de la télé

Pétanque


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 0h25 sur France 3

– Il y a eu comme un sentiment...
– M. Barthélémy : Est-ce qu'on commence à se contracter du côté de Patrick Messonnier?
– G. Claret: Lui qui semble si hermétique à la pression, finalement... Il profite évidemment de cette offrande.
– M. Barthélémy : Les verts ne vont jouer qu'à 5 boules parce que la boule de Patrick ne servira malheureusement à rien. C'est frappé. Il ne faut pas qu'ils prennent de risques, il faut bien qu'ils jouent face au but.
– G. Claret : Mettre la pression sur l'adversaire... Elle est dedans?! On va rappeler la règle... La boule a franchi cette ligne de perte, cette corde. Mais, comme au football, c'est la projection de la boule au sol qui est prise en compte. Si la projection de la boule au sol mord la ligne de perte, elle reste toujours bonne, un peu comme la touche au football.
– M. Barthélémy : Nous, on n'a pas besoin de VAR, on arrive à tout
– G. Claret : Vous êtes pour ou contre?
– M. Barthélémy : Le VAR à la pétanque?
– G. Claret : Non, au football...
– M. Barthélémy : Je ne vais pas me prononcer, ce n'est pas mon rôle.
– G. Claret : Je pense que cette 8e mène, ils vont essayer de l'oublier au plus vite.
– M. Barthélémy : Oui, il est vraiment passé complètement au
– G. Claret : Est-ce que ça va faire bouger un petit peu, vaciller les certitudes de ses jeunes?
– M. Barthélémy : Surtout ne pas se noyer, améliorer le point de Messonnier...
– G. Claret : Le contact au sol! Attention... Il y a six points d'écart, quoi qu'il en soit.
– M. Barthélémy : Vous vous souvenez, en demi-finale, ils menaient 12-3, ils ont pris feu sur une mène et ils ont été ensuite en dangerjusqu'à la fin de la partie. Il ne faut surtout pas qu'ils se noient...
– G. Claret : Il vient buter sur cette boule de Patrick Messonnier. Le pauvre Patrick, il n'a pas joué ses deux boules sur cette 8e mène, ce qui ne lui était pas arrivé depuis le début de cette finale. C'est pas mal!
– M. Barthélémy : Le 4e est par terre, deux boules en main... Pour Simon et Alain, il faut passer les boules de Messonnier et celles de Delahaye.