logo Le moteur de recherche de la télé

Pétanque


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 0h25 sur France 3

–  M. Barthélémy : Ce n'est pas grave, il n'y a encore pas le feu.
– G. Claret : Allez, il faut revenir, peut-être comme dans la mène précédente, où il avait manqué sa première boule, avant de noyer le but.
– M. Barthélémy : Palet.
– G. Claret : Trois boules à cinq, désavantage...
– M. Barthélémy : Il ne faut pas que Patrick Messonnier se mélange avec le but. C'est très bien joué. Il s'est mélangé avec le but, mais du bon côté. Pour noyer le but, il faut vraiment que Simon Cortès frappe très fort dans la boule et fasse gicler le but, de façon à ce qu'il parcoure au moins 7 ou 8 mètres. Carreau pile!
– G. Claret : C'était également une option, une opportunité. Maintenant, attention, les jeunes ne se sont pas mis encore en action dans cette mène.
– M. Barthélémy : C'est frappé, c'est ce qu'il fallait.
– G. Claret : Aïe, aïe... La boule bondissante de Simon Cortès! Mais elle s'échappe d'un rien.
– M. Barthélémy : Trois boules à jouer, pour Messonnier...
– G. Claret : Là, Christophe Bacchin, il va falloir qu'il nous invente quelque chose.
– M. Barthélémy : Il faut tirer!
– G. Claret : Ce tir de Simon Cortès!
– M. Barthélémy : Ils vont devenir les plus jeunes vainqueurs...
– G. Claret : Calme! Il est en train de les apaiser autant qu'il peut, il y a ce public qui continue de donner de la voix... Parce qu'on est en train de vivre un grand moment, l'épilogue très certainement de cette finale.
– M. Barthélémy : Adrien peut rajouter le 13e.
– G. Claret: Dites-moi tout...
– M. Barthélémy : Il a un point par terre et il a traîné le but...
– G. Claret : On est peut-être allé un peu vite en besogne...
– M. Barthélémy : Donc impossibilité pour tirer, il faut qu'il pointe, Joe Casale. Il faut qu'il rajoute le 13e, il serait bien inspiré de le mettre parce qu'il ne faut pas laisser passer les occasions, surtout quand on est un champion de sa trempe.
– G. Claret : Oui, bien sûr! Quelle force mentale jusqu'au bout! Avec ce 13e point apporté par Joe Casale! Ils ont répondu présent. Ils n'ont même pas 18 ans, ces garçons, Joe Casale et Adrien Delahaye, qui accompagnent Patrick Messonnier au sommet de cette Marseillaise.