logo Le moteur de recherche de la télé

Les avocats du diable

Les documents de l'info


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 0h45 sur France 2

– Belle déviation de Kylian Mbappé.
– C'est super. C'est reparti. Ils nous régalent. C'est formidable.
– Beaucoup d'émotion. Il fallait le faire.
– On n'était pas partis gagnants. Toutes les portes s'ouvrent. C'est bon!
– On est fiers. Grâce à Kylian Mbappé, Pavard...
– On est trop contents!
– On peut aller loin, surtout avec cette équipe qui est en forme. Ils ont battu l'Argentine.
– Un match de folie! A la 60e, on était fous de joie.
– C'est exactement ce que je voulais
– On remercie les Bleus pour ce match. On se retrouve en quarts de finale, les gars!
– ALLEZ LES BLEUS!
– On y croit encore plus. C'est un beau huitième de finale. C'est peut-être à ce moment-là qu'on rentre dans la compétition. Klaxons "I WiIl Survive"
– Là, on est vraiment à fond avec la France. On est chauvins.
– Comme j'aime bien le football... Je suis un ancien footballeur, et doncje supporte l'équipe de France.
– On a pris un drapeau, des craies pour dessiner le drapeau sur la joue.
– Tous ceux qui étaient là, c'était des nappes en papier. Les personnes nous demandaient de les décrocher.
– Vous mettez tous les jours le maillot?
– Oui, si possible. J'en ai plusieurs. Je change tous les jours.
– Un croissant bleu-blanc-rouge tout
– J'ai demandé à mon boulanger si on pouvait faire un pain bleu-blanc-rouge. Précédemment, j'avais fait un pain en forme de coeur pour la Saint-Valentin. Le boulanger a fait un essai. Le bleu est ressorti vert. Au bout du 3e essai, c'est bien ressorti.
– On commence avec le bleu. On a remplacé le logo de l'OM par le drapeau bleu-blanc-rouge. C'est la touche finale avec le rouge.
– Je suis venu faire le drapeau de la France, pour supporter mon pays et l'équipe de France, pour que l'on gagne la finale.
– Comment vous est venue cette idée?
– Avec mon beau-fils et les enfants qui m'ont motivé à venir. On est tous supporters des Bleus, maintenant.
– Vous allez le garder combien Vous allez assumer, au travail?
– Tout à fait, il faut!
– Comment on prend une telle décision?
– Je ne sais pas. Ça me plaît de faire le drapeau de la France pour représenter la France.