logo Le moteur de recherche de la télé

Les avocats du diable

Les documents de l'info


diffusion le vendredi 12 juillet 2019 à 0h45 sur France 2

– Autant que ça?
– Une soixantaine d'heures, Il y avait la fête dans le bus. Ça a pronostiqué.
– Je suis passionné par le foot. Dormir, ce n'est pas ce que je préfère, mais j'ai bien dormi. C'est passé vite.
– C'était une super ambiance.
– Je suis joyeux. Mes copains sont en train de travailler à l'école, et moi, je rate l'école. Je suis heureux d'aller voir la France gagner la Coupe du monde.
– Cette Coupe du monde, on l'aborde... Je suis assez serein. L'équipe de France s'est bien préparée. Un bon sélectionneur, un bon groupe. Je suis serein. Après, ça reste du foot. On ne sait jamais ce qui peut se passer.
– Pour chaque match, on avait un rituel: se maquiller... Toujours pareil. On porte toujours les mêmes On commence à instaurer des rituels, des petits porte-bonheur. Ça fait partie de la Coupe du monde.
– Ils sont costauds. Ce sont des bons gabarits. On voit qu'ils sont habitués au rugby. Ce ne sont pas des footballeurs. *- Le match va opposer l'Australie et la France. L'arbitre vient d'interrompre
– Penalty en faveur de l'équipe de France! Attention, ce penalty va être tiré par l'attaquant de l'Atletico Madrid! Il marque! Le penalty est marqué.
– C'est magnifique! Il est parfait.
– Qu'est-ce que tu ressens?
– J'adore! De l'émotion pour la France. Merci, Griezmann!
– Ça nous rend fiers. Ça renforce notre idée de lui.
– L'équipe de France a marqué. Le but est accordé. L'équipe de France vient de reprendre l'avantage.
– Varane redonne à Pavard. Pavard cherche un partenaire. Il repart par l'intermédiaire de Tolisso. La touche va être réalisée par le jeune Pavard. Pavard, une nouvelle fois, marque. Il est assez sollicité. Il met le ballon en retrait, à destination d'Hugo Lloris.
– Je ne peux rien faire pour lui. Une fois que le match est lancé, on est dedans. Cris de joie
– C'est terminé! Victoire de l'équipe de France de football. Dans la difficulté, certes, mais l'équipe de France l'emporte à Kazan.
– Je lui envoie un message, comme après chaque match. Je lui dis simplement que je le félicite pour son match.
– La 1re, pas la dernière!