logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 20h00 sur TF1

capture
– Cette amende très lourde infligée à un assureur spécialisé dans la protection de téléphones et de tablettes mobiles. La SFAM va devoir payer 10 millions d'euros et surtout rembourser des clients qui ont découvert au bout de plusieurs mois qu'ils avaient souscrit une assurance au moment de l'achat de leur appareil.
– Acheter un téléphone, une tablette ou encore un casque de musique, Laurent n'aurait jamais pensé que cela deviendrait une épreuve. Il y a 2 ans pourtant, au moment de payer son nouveau tourne-disque, il fournit ses coordonnées bancaires pour recevoir une réduction sans se douter qu'il adhère aussi à un contrat d'assurance.
– On est reparti avec la platine, on a accepté, on a signé un papier. Les avis sur Internet disent que vous risquez de payer tous les mois 10E et que vous perdez plus d'argent qu'autre chose.
capture
– La technique des vendeurs, cette association de consommateurs l'a analysée en caméra cachée dans une grande enseigne.
– 30E remboursés, mais aucune mention d'un engagement.
– Les gens ne savaient pas qu'ils s'abonnaient à une assurance.
Ils ne savaient pas qu'ils s'engageaient pour un an. Parfois, ils n'avaient même pas conscience du prix qu'ils allaient payer chaque mois. Ce n'est qu'après, en recevant le contrat par mail, voire en constatant des prélèvements sur leur compte, qu'ils se rendent compte qu'ils avaient été abonnés.
– Des milliers de plaintes ont été déposées contre la SFAM, Société française d'assurance. Mais cela ne concerne pas que ce seul secteur. Location de voitures, billets d'avion, d'autres consommateurs se sont laissés piéger.
– On se retrouve avec 20 ou 30E de plus et on se demande ce qu'on a coché ou décoché.
– Les lignes en tout petit, on n'a pas envie de les lire. C'est un principe commercial qu'ils doivent connaître.
capture