logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 20h00 sur TF1

capture
– On pourra tout juste les contenir.
– S'il se multiplie rapidement, le poisson-lion est encore mal connu des scientifiques. Dans ce laboratoire, ses habitudes alimentaires sont passées au peigne fin car il risque de faire disparaître la moitié de la faune marine en Méditerranée.
– Il avale tout ce qui peut entrer dans sa bouche. Et comme vous le voyez, elle est plutôt large.
– Vorace, le poisson-lion dispose également d'un appareil reproducteur très efficace. Il se multiplie beaucoup plus rapidement que les autres espèces.
capture
– On a besoin d'une stratégie européenne globale. Quoi que l'on fasse ici, si nos voisins ne font rien, les poissons-lions continueront à revenir sans arrêt chez nous.
– Malgré cette chasse organisée, les poissons-lions seront de retour ici en moins d'un mois, nous affirment les plongeurs. La seule solution consisterait à les pêcher de façon industrielle. Mais même à Chypre, les habitants n'ont pas encore pris l'habitude de consommer sa chair.
– Non, ce n'est pas dangereux. Une fois que vous avez coupé les épines, il n'y a plus de venin. Le poisson-lion est délicieux.
– S'il continue à se répandre en Méditerranée, il faudra bientôt vous habituer à voir le poisson-lion arriver aussi dans votre assiette.
– A.-C.Coudray : C'est un fruit que l'on attend avec gourmandise chaque année. Les cerises ont commencé à nous faire de l'oeil sur les étals, mais son prix peut passer du simple au triple. Les producteurs français font face à la concurrence turque, et même italienne. Alors ils sont décidé de jouer la carte de l'excellence.
– Sur ce marché de banlieue parisienne, beaucoup de cerises d'origine italienne, espagnole, et quelques cerises françaises, souvent 1 ou 2E plus cher.
– Au lieu de prendre 1kg, on prend Tout le monde le peut. Mais c'est vrai que c'est cher.
– Je préférerais des cerises françaises, mais ce n'est pas encore l'époque.
capture