logo Le moteur de recherche de la télé

Demain nous appartient


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 19h20 sur TF1

capture
– Ton boulot, c'est de soutenir tes élèves. Il vise une prépa privée. Avec ça, jamais il l'aura.
– Ça t'intéresse ? C'était fini entre vous.
– Ça m'empêche pas de me soucier de lui.
– C'est 2 poids, 2 mesures, avec toi. Ce que j'ai traversé, tu t'en fous.
– Tu ramènes tout à toi, c'est minable.
– Oui, je suis minable. C'est pour ça que tu m'as jeté, non ?
– Sois raisonnable, Olivier. Pas besoin de lui lancer des fleurs, mais sois un peu objectif.
– Laisse-moi, j'ai du boulot. Et les tensions entre nous sont pas près de retomber.
– Mais moi, je me sens mieux. Ça veut dire que le traitement fonctionne, non ?
– Sur vous, il semblerait qu'il fonctionne. Sur elle... je sais pas.
– Pourquoi il fonctionne sur moi et pas sur elle ?
– Chaque patient répond différemment au traitement.
capture
– Mais on est soeurs. On a la même...
– Je sais, mais... elle a été contaminée avant vous. Et elle était déjà affaiblie par l'empoisonnement.
– On a attendu trop longtemps ?
– Pas forcément. Son corps aurait peut-être réagi ainsi même plus tôt.
– Elle est plus jeune. Elle fait attention à sa santé. C'est pas juste que je m'en sorte mieux.
– La maladie est rarement juste. Mais vous, vous allez mieux, déjà, n'est-ce pas ? C'est un bon point. Pour votre soeur... rien n'est perdu.
– Vous pensez qu'elle a une cha
– Bien sûr que oui. Je vais la laisser sous traitement, en espérant qu'il agira.
– Sauvez-la, je vous en supplie.
– Malheureusement, j'ai fait tout ce que je pouvais. Maintenant, c'est à elle de se battre. Elle va y arriver. Elle est forte.
– Quand est-ce que tu as revu cette escort ?
– Je sais plus quoi répondre. On en a parlé 15 fois, c'est...
– A chaque fois, tu botte
– T'as pas avoué avoir couché avec elle.
– Si, je l'ai avoué.
– J'ai même reconnu que c'était con. Tu veux qu'on revienne dessus encore ?
– T'as recouché avec elle ?
– Je l'ai revue pour le fric que je lui ai prêté.
– J'ai du mal à te croire.
– Arrête, sinon je me barre.
– Les résultats de Sandrine sont bons. Elle guérit.
– C'est vrai ? Elle sort quand de la chambre stérile ?
– Ils me l'ont pas dit.
– Il faut attendre encore un peu, pour être sûrs qu'elle ne soit plus contagieuse.
capture