logo Le moteur de recherche de la télé

L'heure de tuer mon père


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 15h40 sur TF1

capture
– Ça ne peut lui faire que du bien. Il sera mieux ici.
– Salut, Hanover.
– Callie... Tu es ravissante.
– Merci, c'est gentil.
– Ça va bien ?
– Ton père doit être content. N'est-ce pas ? Je voulais m'assurer que tu allais bien. On n'est jamais sûr de rien dans ce genre de situation. Mais notre ami George, c'est un vrai battant. Il a une volonté de fer.
– Oui. Une volonté de fer... C'est toujours payant, la volonté.
– "A mon employée et amie, "Emma Granger, je lègue 100 000 dollars, "ainsi que la maison "et le terrain. "Le reste des biens iront à ma fille Laura. A ma fille Calista, je lègue 85 O00 dollars."
– Espèce d'ordure. "Testament de George A. Ross, "Le reste des biens sera partagé entre mes deux filles, Laura et Calista." Musique rap
capture
– "Nom du patient : Emma Granger. Somnifères." *-William Hanover ?
– Salut, c'est Callie. *-Ça va ?
– Ouah. Il faut qu'on parle. *-Si tu veux.
– Je sais que c'est difficile, mais je suis là. Je serai toujours là pour toi. Elle toussote.
– Toc-toc.
– C'était délicieux.
– L'émission va commencer. Ne loupe PäS Ça-
– C'est un énième télé-crochet, mais je suis accro.
– Descends le regarder.
– T'en as fait assez, je vais border papa. Merci de m'aider.
– C'est normal. J'en étais sûre ! Vous couchez ensemble ! Pourquoi pas ? Elle cuisine, fait le ménage. Elle peut s'occuper de toi au lit. Ça dure depuis combien de temps ? T'as joué à ça dans le dos de maman ? Certainement. C'est pour ça que tu lui lègues tout ton fric. D'aussi loin que je me souvienne, tu as passé ta vie à ignorer ta famille pour bâtir ton empire. Et cet argent, tu veux me le prendre ? Je vais te soutirer ce fric qui t'est si cher et détruire tout ce que tu as aimé. Et tu ne peux pas m'en empêcher. Eh ben, oui. C'est comme ça. T'as plus qu'à moisir là et gamberger. J'ai un rencard important, je dois être ponctuelle. Fais de beaux rêves, papa chéri. Coucou, Hanover.
– Ah, Callie.
– Salut.
– Bonsoh.
– Ravie que tu aies pu venir.
– Eh bien... c'est naturel. Alors, c'est quoi, cette urgence ?
– Détends-toi, je vais boire un coup.
– Je vous sers quoi ?
capture