logo Le moteur de recherche de la télé

Petits secrets en famille


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 9h50 sur TF1

– Quel client cela pouvait-il être ? J'allais ouvrir l'oeil.
– Pendant toute la journée, Marguerite avait bien observé les clients.
– Je comprends pas que vous recommandiez ce livre. Une bluette sans intérêt.
– Non, sinon je l'aurais pas conseillé. C'est loin des clichés. Vous l'avez lu ?
– Le résumé me suffit amplement. J'aime pas les romans à l'eau de rose. J'ai adoré le bouquin recommandé par Léon.
– Ça fera 8 euros.
– Vous avez pas à m'expédier.
– Désolée, mais je travaille. Au revoir. Je peux vous aider ? Besoin d'un conseil ?
– Pas facile, ce client.
– M'en parlez pas. 24 euros. Besoin de papier cadeau ?
– Non merci. J'aime vos conseils. Ils sont inspirants.
– Ça fait plaisir.
– Vous me recommandez celui-là ?
– "Le Rouge et le Noir" ?
– Oui.
– C'est mon roman préféré.
– On y va.
– 35 euros, du coup.
– D'accord.
– Vous avez un compte ? Mathéi Tancrède. Je suis vexé. Moi, j'ai retenu votre prénom.
– Ah bon ?
– Une jolie fleur comme vous, ça s'oublie pas. Au revoir, Marguerite.
– Pour moi, aucun doute. Tancrède était mon admirateur. Il a acheté le livre sur lequel se trouvait le mot. Il disait adorer mes conseils. Tancrède était beau et romantique. Voilà quelqu'un qui me correspondait.
– Marguerite avait hâte d'en parler à son frère, mais elle ne s'attendait pas à sa réaction.
– Ça y est, je sais qui c'est.
– Qui ?
– Mon admirateur secret. C'est un client qu'on voit souvent. Il achète des romans d'amour. Il est canon.
– Le petit brun aux cheveux longs ? C'est pas lui.
– Je peux pas plaire à un beau gosse ? qui contenait le mot.
– C'est pas son style, les mots doux. Il est du genre à te demander ton O6.
– Tu manques de romantisme. Je sens que c'est lui.
– C'est pas la première fois que tu te plantes. Réponds-lui, tu verras bien.
– C'est ce que je vais faire. Il faut du style. J'ai peur de pas y arriver.
– Les écrivains publics n'existent plus.
– Toi, t'as du style.
– J'ai assez de boulot comme ça. Etj'ai mon doctorat d'histoire à rédiger.
– Mais c'est l'homme idéal.
– Je veux pas me mêler de ta vie privée. Je dois déjà te consoler après chaque rupture.