logo Le moteur de recherche de la télé

Petits secrets en famille


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 9h50 sur TF1

– parce que tu t'es trompée sur la Variation Goldberg. J'aime ton patchouli qui empeste même quand t'es pas là. Et voir tes escarpins traîner à l'endroit précis où tu les as laissés sans y penser... T'as tout changé dans ma vie. Et je veux que ça continue. Je t'aime, Solange.
– Je sais pas. C'est trop facile. Si tu m'aimais vraiment, tu te serais pas conduit comme ça.
– Non, mais bon... Ça suffit, tous les deux, hein ? Solange, c'est pas à moi de défendre mon fils, mais il faut que tu le saches, tout est ma faute.
– Comment ça, ta faute ? Qu'est-ce que tu racontes ?
– Je le savais.
– Ah bon ? Et comment ?
– C'est pas au vieux chat qu'on apprend à faire la grimace. Dès que je vous ai vus, j'ai su. c'était ma mère tout craché. Il fallait qu'elle s'occupe de tou1 dans ma vie, et même de ma rupture... J'hallucinais. Elle avait toujours mis son nez dans mes affaires. Pas au point de savoir notre histoire. Solange n'avait pas l'air au courant non plus. Et moi, je comprenais plus.
– Tu savais ? Depuis le début ?
– T'as rien dit ?
– Je voulais que ça vienne de toi, c'était important. J'ai essayé de te pousser un peu.
– Me pousser ? Et comment ?
– Les soirées en discothèque, les exploits amoureux de Solange... C'était mes idées. Je me suis dit qu'en te provoquant, ça te forcerait à assumer, Je me rends compte que... que j'ai tout gâché. Je vous demande pardon. J'aurais pas dû me mêler de ce qui me regarde pas.
– C'est gentil, maman. Mais tu te trompes. C'est moi qui ai tout gâché à force de toujours attendre. C'est à moi de m'excuser. Solange... Je t'en supplie. Pardonne-moi. J'avais eu peur de te perdre. Après tout ce que je t'avais fait, j'aurais compris... que tu veuilles m'oublier et trouver quelqu'un de mature.
– Je voulais que tu assumes notre histoire. Ta déclaration chez Anne prouvait que tu étais enfin prêt. Bien sûr que j'allais nous redonner une chance.
– Quelques jours plus tard, Solange emménage chez Jonathan. Anne a enfin compris qu'il fallait laisser vivre son fils. Enfin, presque.
– Bonjour, mon chéri. Bonjour, ma So-So.
– C'est gentil d'être passée.