logo Le moteur de recherche de la télé

Elie Kakou, ben alors... 20 ans déjà


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Mais moi, c'est quand même mon métier, la magie. Alors je ne peux pas finir comme ça.
– Si les personnages d'Elie ont bercé l'enfance de nombreux Français, il est impossible de lui rendre hommage sans parler de ses racines. C'est en Tunisie qu'Elie voit le jour avant d'arriver en France à l'âge d'un
– Quelle coïncidence... Je suis content d'être en photo avec Elie. Je passais régulièrement mes vacances au Club Méditerranée d'Eilat, en Israël. Ma fille allait voir le spectacle du Club Med. Un jour, elle m'a dit: "Je viens de voir un artiste qui va devenir une méga star." Moi qui ris difficilement, je suis allé le voir et il m'a fait mourir de rire.
capture
– C'est bien le train pour Sarcelles? Il y a une place en face de vous? Oui, je veux me mettre, oui. C'est public, non? Dites-moi, je peux vous poser une question? Indiscrète? Dites-moi, vous êtes juif? Vous n'êtes pas juif? Ah non, je croyais. Remarquez, il en faut, aussi. Qui c'est qui va acheter au détail,
– Elie Kakou, c'est ma famille. J'ai vu ma grand-mère à table avec ma famille. On a le droit d'être aussi personnel que ça? C'est là que j'ai compris que plus on est personnel, plus c'est universel.
– A moi, vous pouvez me le dire. Vous voyez bien... "Que je vous dise quoi?" Que vous êtes juif! Pourquoi vous vous énervez? Je n'ai rien dit! Je ne suis pas responsable. De toute façon, on est arrivés, regardez.
– Elie Kakou et moi sommes juifs tunisiens. Mais ce n'est pas Le vrai sujet, c'est la mémoire.
– Il y a de ma grand-mère dans Mme Sarfati. Je voyais ces mastodontes passer. Je me disais: "Comment on peut avoir un cul aussi gros?" J'essaye de retranscrire ce ce que j'ai vu quand j'étais petit. Je vous dis qu'on va se quitter et qu'on ne va plus se voir. (Vous êtes juif.) Eh ben on dirait
– Même dans le caractère très caricatural, je peux retrouver pas mal de choses de mes racines. Des Mme Sarfati, j'ai pu en croiser quand j'étais petit. Applaudissements.
capture