logo Le moteur de recherche de la télé

Elie Kakou, ben alors... 20 ans déjà


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 21h00 sur France 3

– Ça fait peur, les clowns.
– On est là pour rendre un hommage à Elie Kakou, pas pour t'entendre dire n'importe quoi.
– Tu ne veux pas nous présenter le prochain artiste?
– Oui. Je suis très content parce que c'est un copain à moi. C'est un sacré kakou. Tu as dit quoi, là?
– Que c'est un sacré kakou.
– C'est un jeu de mots?
– Ben oui.
– Parce que c'est une émission spéciale Elie Kakou?
– Oh, putain! Il a osé, le gars!
– Mais c'est logique. Le prochain qui va venir, en plus,
– Un sacré kakou.
– Ce que je veux dire, c'est que c'est un petit foufou dans sa tête. Du coup, je me suis dit: "Tiens, si je le présentais en disant que c'est un sacré kakou..."
– C'est bon, on a compris. Tu fais chier! Si on rendait hommage à Elie Kéké, ce serait "un
– Ben non, ça ne marche pas, puisque c'est un sacré kakou.
– Et il est content. Il a fait son lancement de merde et il est content. Ce qui est bien avec toi, c'est qu'on n'est jamais déçu. Dis-moi, le prochain artiste, En plus, c'est un copain à moi. Il a révolutionné le monde de la magie. Il va nous présenter un sketch, "Le prestibidon". Et je pense qu'on va se bidonner.
– Ta gueule!
– C'est parce que j'ai pensé hier
– C'est un sacré kakou et on va se bidonner.
– Exactement.
– Ben tu aurais dû dormir. La prochaine fois, on prendra quelqu'un d'autre. Elle est où, Mimie Mathy? Elle est dans le trou?
– Arrête! Mesdames et messieurs, Applaudissements.
– Je vais vous interpréter un sketch d'Elie. Elie était aussi un magicien extraordinaire. Ici même, au Cirque d'Hiver, il a présenté des numéros hallucinants. En son hommage, je vais vous en proposer quelques-uns. Il faut imaginer que je suis Elie Kakou. Il faut beaucoup d'imagination. Il faut imaginer que je suis Elie qui joue un magicien. C'est un personnage dans le personnage, une mise en abîme de mes talents de comédien de folie. Comment je me kiffe! Toi, tu es mon préféré. Où étais-tu? Des fois, il se balade. Ce soir, je mets ce chapeau, je suis Elie. Tu remets la musique, je fais l'entrée. Vous, vous êtes comme des fous. Grosse ambiance.