logo Le moteur de recherche de la télé

Plus belle la vie


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 20h20 sur France 3

– Quand on est amoureux, on fait pas des trucs comme ça. Il faut te laver le cerveau, là.
– Il m'en veut toujours ?
– A ton avis ? T'es teubé ?
– On va bouffer ?
– Ça marche. Tu peux lui dire que j'ai besoin de lui parler, que c'est urgent?
– Tu fais ce que tu veux avec ton cul, mais tu assumes. Mila, c'est pas ta secrétaire.
– Il a raison. Théo, ça va ? Je suis désolé, j'ai bien compris la leçon. Je recommencerai plus. S'il te plaît, parle-moi. Théo !
– Tu me passes une taf ?
– Tu l'as méritée ?
– Ben, je crois, oui. Même deux. Quelqu'un entre. Tu frappes jamais avant d'entrer ?
– Qu'est-ce que tu fais là ?
– Je viens te dire que j'ai avancé sur les préparatifs du mariage. César souffle. Je te demande pardon pour tout. Je te pardonne parce que je t'aime, et je sais que toi aussi. Le reste, c'est de la merde. On va se marier le 28 juin pour le meilleur car on a déjà vécu le pire. On s'est choisis, toi et moi. On va le récupérer et l'élever tous les deux. c'est du vent. Tout ça, ça n'existe pas. Nous deux, c'est notre projet, notre vie. Toi, moi et le petit. Parce que moi, je vous aime.
– On est vraiment obligés de faire ça ?
– Ben oui, Léo. Barbara nous lâchera pas. c'est pas la mer à boire.
– Quand t'es ridicule, si.
– Pourquoi on serait ridicules ?
– J'ai plus l'âge de ces conneries. J'ai Plus le physique.
– Mais si !
– Vous êtes super bien.
– Vous m'avez pas regardé.
– Allez-y, montrez-nous.
– Ça me gêne.
– Qu'est-ce que ce sera tout à l'heure !
– Oui. Montrez-nous.
– Imaginez que c'est des vestiaires.
– Ou que je suis votre cardiologue.
– Bonne idée. Enlevez le tee-shirt, on va vous ausculter.
– J'ai beaucoup perdu. J'étais mieux avant.
– Ca, c'est le cyclisme. Il était pas si sculpté avant. C'est la pétanque aussi, ça muscle.
– Vous vous foutez de moi ?
– Non. A votre âge, je voudrais être comme vous.
– Tu me donnes quel âge ?
– Ha, ha, ha. Vachement drôle.
– Allez les gars, on se dépêche.
– Dai, ragazzi.
– Je vais pas y arriver. Barbara soupire.
– Bon, ben voilà. Tu vas voir qu'ils vont se dégonfler.
– Je suis pas venue là pour rien.
– Toi, t'as pas dansé.